Le brief politique , France info

Le brief politique. Niches fiscales : "La ligne, c'est pas d'augmentation d'impôts", recadre le chef de l'Etat

Emmanuel Macron n'est pas favorable à la remise à plat des niches fiscales proposée par son ministre de l'Action et des Comptes publics.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chef de l\'Etat  désapprouve une proposition faite par le ministre de l\'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur la remise à plat des niches fiscales pour les particuliers. Photo d\'illustration.
Le chef de l'Etat  désapprouve une proposition faite par le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur la remise à plat des niches fiscales pour les particuliers. Photo d'illustration. (FRED HASLIN / MAXPPP)

Lundi, Gérald Darmanin a proposé de remettre à plat les niches fiscales aux particuliers. Crédits et réductions d'impôts qui coûtent 14 milliards d'euros par an à l'État. Mercredi, précision d'importance face au tollé suscité au sein-même du gouvernement : pas question de toucher aux emplois à domicile. Et mercredi aussi, mise au point d'Emmanuel Macron en conseil des ministres : "Le débat oui, mais la ligne, c'est pas d'augmentation d'impôts." Autrement dit, sujet évacué par un chef de l'Etat agacé. Décryptage d'un ministre : "On peut dire ce qu'on veut, mais réduire les niches, c'est augmenter les impôts, Emmanuel Macron a déjà tranché".

"L'idée ne sera pas forcément retenue, ce n'est qu'une contribution ministérielle", commente sobrement l'Elysée. Matignon de son côté confie que "ça a un peu remué" cette semaine alors que d'autres ministres sont sur une ligne très différente : le rétablissement de l'impôt sur la fortune, l'une des doléances des Français dans le grand débat national.

La phrase du jour signée Hugues Renson 

L'ex-chiraquien devenu macroniste en a ras-le bol. Ras-le-bol du feuilleton Benalla et de ses rebondissements à répétition. Dernier en date : la démission de la patronne du GSPM, le groupe de sécurité du Premier ministre. Marie-Elodie Poitout est soupçonnée d'être liée à la rencontre entre Alexandre Benalla et Vincent Crase fin juillet. Rendez-vous en violation de leur contrôle judiciaire et dont Mediapart a révélé un enregistrement. Hugues Renson invité du "19h20 politique" jeudi soir sur Franceinfo souhaite qu'on en finisse "avec cette histoire nébuleuse, floue, obscure, cette histoire qui est une pieuvre".  

La note du brief

La note du tacle politico-vestimentaire pour cette ministre qui tient à garder l'anonymat. On lui demande si la candidature de Yannick Jadot l'inquiète. Yannick Jadot, tête de liste d'Europe Ecologie - les Verts pour les Européennes de mai prochain. Eh bien pas du tout. Jadot : "Trop sectaire, trop dogmatique, pas assez rassembleur" pour cette ministre qui ajoute : "On n'est pas obligé d'avoir un pull qui pique pour défendre l'écologie".

Le chef de l\'Etat  désapprouve une proposition faite par le ministre de l\'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur la remise à plat des niches fiscales pour les particuliers. Photo d\'illustration.
Le chef de l'Etat  désapprouve une proposition faite par le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur la remise à plat des niches fiscales pour les particuliers. Photo d'illustration. (FRED HASLIN / MAXPPP)