Le brief politique, France info

Le brief politique. Le gouvernement fait marche arrière dans son projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles

L’annonce du retrait d’une disposition de l’article 2 sur la notion d’atteinte sexuelle avec pénétration a été faite mercredi au Sénat.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marlene Schiappa, secrétaire d\'Etat chargée de l\'Egalité entre les femmes et les hommes, à l\'Assemblée nationale, le 20 juin 2018.
Marlene Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, à l'Assemblée nationale, le 20 juin 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

En retirant une disposition de l'article 2 la demande de nombreux élus et associations, à savoir la notion d'atteinte sexuelle avec pénétration, le gouvernement a fait marche arrière mercredi dans son projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles. Une annonce faite mercredi 4 juillet au Sénat, où est examiné le projet de loi par la secrétaire d'État à l'Egalité femme-homme Marlène Schiappa.

La note du brief

La note du jour est en forme de carton jaune pour l'exécutif : ce n'est pas la peine de dépenser "un pognon de dingue" en communication pour se prendre les pieds dans le tapis avec ce plan pauvreté suspendu aux performances des footballeurs français. Et même si à l'Élysée on assure qu"'il s'agit surtout d'approfondir ce plan", le mal est fait : c'est ce qui s'appelle marquer un but contre son camp.          

                                        

Marlene Schiappa, secrétaire d\'Etat chargée de l\'Egalité entre les femmes et les hommes, à l\'Assemblée nationale, le 20 juin 2018.
Marlene Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, à l'Assemblée nationale, le 20 juin 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)