Le brief politique , France info

Le brief politique. Européennes : Laurent Wauquiez va réunir ses trois têtes de liste tous les mercredis

Constatant que les sondages pour les élections européennes ne sont pas bons, le patron des Républicains va réunir François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean tous les mercredis pour affiner la stratégie. 

Laurent Wauquiez, en février 2019. 
Laurent Wauquiez, en février 2019.  (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP POOL)

La liste Les Républicains est créditée de 10 à 13% des intentions de vote aux élections européennes, selon les enquêtes. Laurent Wauquiez voit bien dans les sondages que ça ne prend pas, il a donc décidé de réunir le trio de tête de la liste LR tous les mercredis. Il commence la semaine prochaine, le 6 mars. François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean vont phosphorer autour du patron des Républicains pour affiner la stratégie de la campagne des européennes. Il y aura aussi désormais une réunion tous les lundis, dès la semaine prochaine également. Cette fois c’est l’équipe chargée du projet qui retrouvera le directeur des études du parti.

Laurent Wauquiez a demandé au trio qui mène sa liste de faire "un maximum de chose ensemble" pour jouer à fond la complémentarité et donner l’image d’un parti rassemblé. "Le problème, explique l’un des colistiers, c’est qu’Arnaud Danjean est scotché au parlement européen. Il ne veut pas être pris en faute, il sera député européen jusqu’au bout. Du coup il n’est pas souvent en France et pour la campagne, ce n’est pas facile." Bellamy, Evren et Danjean projettent tout de même un grand meeting tous les trois à Paris mi-mars.

La note du brief

C’est un mauvais point attribué à tous les ministres par Marlène Schiappa. La secrétaire d’Etat à l’Égalité entre les femmes et les hommes a écrit à tous ses collègues la semaine dernière. Selon Libération, le courrier commence par : "Nous avons un problème". Marlène Schiappa constate que les femmes représentent 52% de la population et seulement 33% des nominations en conseil des ministres. Elle demande donc à ses collègues de nommer plus de femmes, en leur rappelant au passage qu’ils risquent des pénalités financières.

Laurent Wauquiez, en février 2019. 
Laurent Wauquiez, en février 2019.  (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP POOL)