Le brief politique, France info

Le brief politique. Dans les coulisses du camp Fillon, la grogne monte

Alors que les ténors Les Républicains affichent une unité de façade pour soutenir François Fillon, empêtré dans une affaire de soupçons d'emplois fictifs, en coulisses, la grogne monte.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dans la dernière enquête Elabe, Emmanuel Macron passe devant François Fillon et se qualifie donc pour le second tour face à Marine Le Pen.
Dans la dernière enquête Elabe, Emmanuel Macron passe devant François Fillon et se qualifie donc pour le second tour face à Marine Le Pen. (ERIC PIERMONT / AFP)

Pour soutenir François Fillon, les ténors du parti font bloc et dénoncent jeudi 2 février dans une tribune publiée dans le Figaro pour dénoncer une "tentative de mise à mort". Parmi les signataires Gérard Larcher, François Baroin, Jean Pierre Raffarin, Brice Hortefeux, ou encore Jean-François Copé.

François Fillon doit être plus "offensif"

Derrière l'unité de façade, en coulisses, les attaques contre le candidat commencent à prendre de l’ampleur. Un des responsables du parti qui était présent mercredi au comité politique attaque d’emblée François Fillon sur son manque de leadership : "C'est pas normal qu’il ne soit pas là ce soir pour prendre les décisions avec nous", déplore-t-il, soulignant que même les fillonistes qui étaient là ont constaté que sa campagne ne marche pas. "Il faut qu’il soit plus offensif", conclut ce responsable et "qu’il apprenne à gérer les crises".

C'est d’autant plus pressant qu’un nouveau document embarrassant va être révélé ce jeudi soir par Envoyé spécial sur France 2. On y verra Pénélope Fillon interrogée en 2007 par un quotidien britannique et affirmer qu'elle n’a jamais été l’assistante de son mari, alors que le couple prétend qu'elle tient ce rôle depuis dix ans.

Macron peut se frotter les mains

Ces soupçons d’emploi fictif plombent la campagne de François Fillon et c’est Emmanuel Macron qui en profite. Dans la dernière enquête Elabe, Emmanuel Macron passe devant François Fillon et se qualifie donc pour le second tour face à Marine Le Pen. La dynamique est de son côté et le leader d’En marche en profite pour tenter d’attirer dans ses filets le centriste François Bayrou. Il bénéficie d'ailleurs d'un nouveau soutien, celui du club France république, un club proche de NKM et d’Alain Juppé.

A qui Hollande donnera-t-il sa voix ?

Emmanuel Macron ou Benoit Hamon ? On ne sait pas vers qui va pencher François Hollande. Début de réponse peut-être ce matin, puisque le président de la République reçoit le candidat à 11 heures. Benoit Hamon est toujours à la manoeuvre pour rassembler, et a engagé des négociations avec l'écologiste Yannick Jadot. Côté Mélenchon, pas de rendez-vous à l’agenda, mais dans une vidéo diffusée mercredi, le candidat de la France insoumise intime à Benoit Hamon de le rejoindre.

A suivre aujourd’hui

François Fillon sera en meeting à Charleville-Mézieres, Benoit Hamon au salon des entrepreneurs. Il rencontrera le candidat du Mouvement Républicain et Citoyen, Bastien Faudot.

La note du brief

C’est un 15/20 pour la lettre sarcastique de Jérome Lavrilleux à François Fillon, l’ancien bras droit de Jean-François Copé, emporté par l’affaire Bygmalion. L'homme a écrit au candidat, qui n’est pas franchement un ami, en lui disant de "rester confiant" : "Moi aussi, écrit-il, j’ai été pris dans une tempête médiatique parfois alimentée par mes propres amis politiques." Les amis politiques en question était pour la plupart des... fillonistes.

Dans la dernière enquête Elabe, Emmanuel Macron passe devant François Fillon et se qualifie donc pour le second tour face à Marine Le Pen.
Dans la dernière enquête Elabe, Emmanuel Macron passe devant François Fillon et se qualifie donc pour le second tour face à Marine Le Pen. (ERIC PIERMONT / AFP)