Le brief politique , France info

Il n’y aura pas de groupe parlementaire transpartisan sur la PMA

Souhait d'Emmanuel Macron, le groupe de travail transpartisan autour de la PMA ne verra pas le jour. L'examen du projet de loi devrait être reporté à cet été.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des pancartes en faveur de la PMA lots d\'une manifestation pour le Mariage pour tous en avril 2013.
Des pancartes en faveur de la PMA lots d'une manifestation pour le Mariage pour tous en avril 2013. (NATHANAËL CHARBONNIER / RADIO FRANCE)

Emmanuel Macron voulait que des députés et sénateurs de tous bords préparent ensemble la loi sur la PMA. Mais le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, s'y oppose, tout comme le président du Sénat Gérard Larcher. Ils évoquent un sujet trop "sensible", qui touche à "l'intime". Du coup, ce groupe transpartisan ne verra pas le jour.


Quant à l'examen du projet de révision de la loi bioéthique, initialement prévu en décembre, il devrait être reporté. L'ouverture de la PMA à toutes les femmes devrait finalement être discutée au parlement cet été.

La note du Brief

Un zéro pointé pour LREM qui a décidément du mal à faire vivre la démocratie en interne : l’un des deux favoris dans la course à la direction du parti a jeté l’éponge. Pierre Person explique dans une interview au Figaro qu’il se retire au nom de "l’unité et du rassemblement". Conséquence de ce retrait, l’autre favori sera certainement élu le 1er décembre, c'est le député de Paris Stanislas Guérini. Il n'y a pour l'instant que trois autres candidats, deux simples militants, un homme et une femme, et le député des Français de l'étranger Joachim Son-Forget qui auront du mal à obtenir leurs parrainages, d'après un responsable de LREM.

Des pancartes en faveur de la PMA lots d\'une manifestation pour le Mariage pour tous en avril 2013.
Des pancartes en faveur de la PMA lots d'une manifestation pour le Mariage pour tous en avril 2013. (NATHANAËL CHARBONNIER / RADIO FRANCE)