Le brief politique, France info

Grand débat : quand Emmanuel Macron met sa sécurité sur les dents

Début février, le chef de l'Etat se rend en Saône-et-Loire dans la cadre du grand débat. Cinq heures d'échanges avec des jeunes. Et un rendez-vous mystère dans la foulée. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron lors d\'un débat avec des jeunes à Beaupré-en-Mauges (Maine-et-Loire) le 28 mars 2019
Emmanuel Macron lors d'un débat avec des jeunes à Beaupré-en-Mauges (Maine-et-Loire) le 28 mars 2019 (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO)

Le GSPR, le Groupe de Sécurité du Président de la République n'est pas au courant. Les policiers exigent de connaître le lieu de la visite secrète pour sécuriser l'endroit. Ils n'auront l'info que deux heures avant, donnée par le local de l'étape, le sénateur François Patriat qui a réservé une surprise à Emmanuel Macron : une dégustation de grands crus à Nuits-Saint-Georges. Plusieurs bouteilles dont un Clos de Vougeot 79. Le grand débat a viré ce soir-là au... grand débit de boissons.  

La note du brief  

La note du clin d'oeil familial pour Louis Giscard d'Estaing. Il est numéro 3 sur la liste de l'UDI conduite par Jean-Christophe Lagarde pour les européennes.  Et il a eu cette phrase hier : "Emmanuel Macron, vous n'avez pas le monopole de l'Europe". Quand son père avait lancé à François Mitterrand : "Vous n’avez pas le monopole du cœur". Filiation des expressions donc chez les Giscard alors que le fils ressemble physiquement à son père. Il est maire de Chamalières, comme son père. Louis Giscard d'Estaing rattrapé par son patronyme, lui qui avait tenté de s'en affranchir un peu avec ce bon mot : "Lui, c'est lui, moi c'est Louis".  

Emmanuel Macron lors d\'un débat avec des jeunes à Beaupré-en-Mauges (Maine-et-Loire) le 28 mars 2019
Emmanuel Macron lors d'un débat avec des jeunes à Beaupré-en-Mauges (Maine-et-Loire) le 28 mars 2019 (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO)