Le brief politique, France info

Benoît Hamon va relancer son idée d’un revenu universel d'existence

L'ancien candidat à la présidentielle du PS remet au goût du jour quelques-unes de  ses propositions de 2017, émises pendant la campagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Benoît Hamon lors d\'un meeting de son mouvement Génération-s le 6 décembre 2018 à Paris.
Benoît Hamon lors d'un meeting de son mouvement Génération-s le 6 décembre 2018 à Paris. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Le leader de Génération.s, Benoît Hamon, fait sa rentrée lundi 7 janvier en meeting à Lille, et son entourage promet qu’il va frapper fort dans les semaines qui viennent sur le pouvoir d’achat. Il compte remettre au goût du jour son revenu universel d’existence, qui colle parfaitement aux aspirations des "gilets jaunes". Et attention, préviennent ses amis, cela n'a rien à voir avec le revenu universel d’activité d’Emmanuel Macron qui est, disent-ils, un condensé des prestations sociales existantes. D'ailleurs, Benoît Hamon compte revenir en force dans le débat quand le gouvernement présentera ce dispositif au Parlement dans quelques mois. 
Il va aussi relancer une autre de ses propositions de la présidentielle : la taxe sur les robots. Tout ça, dit son staff, sans l’agressivité d’un Jean-Luc Mélenchon, "parce que lui, il a choisi l’espoir et pas la colère".

La note du brief

Un 8/20 pour Brune Poirson. La secrétaire d’État explique dans une interview au journal Libération qu’elle a fait un stage de kung-fu au temple Shaolin en Chine et que ça lui a appris "l'endurance et la rigueur. Et l’autodéfense en politique, ça peut servir, surtout contre la misogynie et l’arrogance technocratique". On espère surtout que cela va lui servir à bien animer le grand débat puisqu'elle est responsable du thème de l'écologie.

Benoît Hamon lors d\'un meeting de son mouvement Génération-s le 6 décembre 2018 à Paris.
Benoît Hamon lors d'un meeting de son mouvement Génération-s le 6 décembre 2018 à Paris. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)