Malgré la crise, les entreprises poursuivent leurs actions de mécénat

écouter (3min)

Culture, action sociale et santé… Les grands classiques sont respectés. En témoigne le baromètre que publie Admical, l’association qui développe le mécénat d’entreprise en France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme signe un chèque. (ALIX MINDE / MAXPPP)

De plus en plus d’entreprises se lancent dans des activités de mécénat. Financer des associations, des ONG, des festivals, des causes environnementales, humanitaires ou d’intérêt général, l’idée ne séduit plus uniquement les grands groupes. Les PME PMI et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) aussi. Elles sont de plus en plus nombreuses à s'y intéresser. Malgré leurs difficultés actuelles, les entreprises semblent penser que la crise est derrière elles, estime Admical qui en veut pour preuve les résultats d’une enquête réalisée par l’Institut de sondage Ifop auprès de 1 400 entreprises de plus de dix salariés.

Si la pandémie a eu l’effet immédiat de déclencher un élan de solidarité spontané et inédit, la crise économique, l’inflation et la situation géopolitique tendue bouleversent les habitudes. Malgré les doutes, les entreprises interrogées par l’Ifop affirment leur volonté de maintenir leur engagement sociétal. Mais pour la moitié d’entre elles, les budgets vont se réduire dans les prochains mois. L’autre moitié évoque l’opportunité de redéfinir les axes d’intervention. Admical chiffre à 3,6 milliards d’euros les sommes dépensées par les entreprises françaises de toutes tailles pour financer des actions de mécénat. Environ deux milliards sont déclarées pour bénéficier des avantages fiscaux prévues par le gouvernement. Ce qui veut dire qu’un peu plus d’1,5 milliard est dépensé par les sociétés sans profiter des mesures fiscales en vigueur.

Sans surprise, la santé est le secteur qui profite le plus de la réorientation des dons en fonction de la conjoncture. Mais le sport reste le domaine d’action privilégié des mécènes (46% des entreprises interrogées), suivi de la culture (37%) et du social (32%). Globalement, Admical estime à 9% le nombre d’entreprises mécènes en France, la majorité étant des microentreprises et des PME.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.