Le brief éco, France info

Le Brief éco. Livret A, pourquoi tant de succès ?

Le succès du Livret A ne se dément pas. Cet été, les Français ont déposé sur leur livret défiscalisé plus d’argent qu’ils n’en ont retiré. 1,7 milliard d’euros de dépôt précisément, en constante augmentation. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818.
Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818. (AFP)

Cet été, les Français ont déposé sur leur livret A, - livret défiscalisé - plus d’argent qu’ils n’en ont retiré, 1,7 milliard d’euros de dépôt précisément, en constante augmentation. Sur l’ensemble du premier semestre (de janvier à fin août), la collecte nette atteint 15 milliards d’euros. L’encours global (le volume total d’argent placé) du Livret A approche désormais les 300 milliards d’euros (298 milliards exactement). En 2011 on était à 200 milliards, ce qui donc plus de 50% en huit ans. C’est de l’épargne liquide, entièrement garantie et sur laquelle on ne paye pas d’impôt. 55 millions de Français possèdent un Livret A aujourd’hui.

Le pouvoir d’achat en question

Les mesures décidées par Emmanuel Macron pour répondre au premier mouvement des "gilets jaunes" ont influencé placements sur les six premiers mois de l’année. Dix milliards d’euros ont été réinjectés dans le porte-monnaie des Français à travers notamment une baisse de charges salariales. À quoi il faut ajouter la prime exceptionnelle défiscalisée. Tout cela a créé de l’argent disponible que certains ont préféré mettre de côté. Même avec un faible taux de rémunération de 0,75%, ce produit est toujours considéré comme une valeur refuge, sécurisante, une épargne de précaution.

Réorienter l’épargne vers l’investissement

Vu le succès rencontré par le Livret A, le ministère de l’Économie et des Finances aimerait bien réorienter cette épargne, la "flécher" vers l’investissement direct, hors des actions en bourse, pour accompagner le développement des PME. Mais redonner aux Français le goût du risque impose un vrai débat et une bonne explication. Un autre moyen serait de s’attaquer au taux de rémunération du Livret A aujourd’hui de 0,75%, ce qui est déjà bien en-dessous de l’inflation, aujourd’hui d’1,1%. La donne doit changer le 1er février 2020. La rémunération du Livret A tombera-t-elle à 0,35% ou 0,50% ? Attention, sujet ultra-sensible… danger politique !

Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en… 1818. Est-ce qu’Emmanuel Macron osera s’y attaquer ? Le chantier est ouvert.

Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818.
Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818. (AFP)