Le brief éco, France info

Le brief éco. La Vache Qui Rit, Boursin : des fromages bientôt sans lait

Bel annonce un virage stratégique, à l’heure où les produits vegan rencontrent un vif succès auprès de la clientèle, et mise sur les produits sans lait.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'usine de \"La vache qui rit\", à Lons-le-Saunier, le 15 juin 2006.
L'usine de "La vache qui rit", à Lons-le-Saunier, le 15 juin 2006. (SÉBASTIEN LORIEUX / FRANCE-INFO)

Le groupe Bel fabrique nombre de marques bien connues des consommateurs, de La Vache Qui Rit à Boursin en passant par Kiri, Babybel ou encore les célèbres Apéricubes. L'entreprise veut aujourd'hui développer des produits moins polluants et vegan.

Imaginez un Boursin ail et fines herbes 100% végétal, et dont la fabrication n’émet aucun CO2. Désormais, ça existe ! Ce Boursin à base de matières grasses issues de la noix de coco et du colza sera vendu dès la fin du mois aux États-Unis sur la plateforme Amazon Fresh. Aucune date n’est arrêtée pour l’instant concernant la commercialisation en France.

Végétalisation des gammes de produits

Le groupe Bel, qui a enregistré l’année dernière un chiffre d’affaires proche de trois milliards et demi d’euros, cherche à rééquilibrer son offre en développant des produits moins émetteurs de gaz à effet de serre. "On sait que les protéines animales sont gourmandes en CO2 alors on végétalise nos gammes", explique tout simplement Antoine Fiévet, le patron du groupe familial. Bel ne compte pas pour autant réduire sa collecte de lait, alors que plus de 2 600 producteurs dans le monde lui en fournissent deux milliards de litres par an. Il veut en fait rééquilibrer son portefeuille de produits avec à terme 50% de laitiers, 50% d’origine végétale, avec parfois des légumes glissés dans la pâte.

Fondée en 1865 par Jules Bel dans le Jura, où il affinait et commercialisait le comté, l’entreprise est devenue au fil des années un acteur majeur de la transformation laitière dans le monde, aujourd’hui distribué dans plus de 120 pays. En 2016, le groupe s’est diversifié en rachetant le fabricant MOM, spécialiste des compotes Materne, Pom’Potes, Gogo Squeez, et les crèmes dessert Mont-Blanc. Un nouveau chapitre s'ouvre pour Bel, avec bientôt le fromage sans lait, une occasion de relancer la croissance du groupe.  

L\'usine de \"La vache qui rit\", à Lons-le-Saunier, le 15 juin 2006.
L'usine de "La vache qui rit", à Lons-le-Saunier, le 15 juin 2006. (SÉBASTIEN LORIEUX / FRANCE-INFO)