Le brief éco, France info

Le brief éco. Face au succès du Livret A, Bruno Le Maire est colère

Bruno Le Maire estime qu’il y a un risque de voir le taux d’épargne augmenter face aux incertitudes et ce au détriment de notre économie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le livret A. Photo d\'illustration.
Le livret A. Photo d'illustration. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

La collecte du Livret A et du Livret de Développement Durable a fortement augmenté au mois de mars. Les Français ont déposé plus d’argent qu’ils n’en ont retiré, ce qui n’est pas du goût du ministre de l’Économie.

Les encours ont augmenté de 50% par rapport au même mois de l’an dernier. En mars 2020, le montant total des dépôts sur les deux livrets a atteint 3,8 milliards d’euros. En février, on était déjà à 1,5 milliard. Quand on peut mettre un peu d’argent de côté, on choisit le moindre risque, même avec un taux de rémunération qui a baissé de 0,75 à 0,5% pour le Livret A. Il faut dire que ces placements sont défiscalisés.

Petits épargnants

Il s’agit là des petits épargnants, pas des grosses fortunes. 55 millions de Français (sur une population de 67 millions) ont un Livret A et LDD pour un montant total autour de 500 milliards d’euros. Sur la seule année 2019, ces petits épargnants ont placé sur leurs livrets 19 milliards de plus qu’en 2018.

Diversification

"Ce n’est pas d’épargne dont nous avons besoin aujourd’hui pour notre économie mais d’investissements", prévient Bruno Le Maire. Le ministre estime qu’il y a un risque de voir le taux d’épargne augmenter face aux incertitudes et ce au détriment de notre économie. Concrètement, que propose le ministère de l’Économie et des Finances comme alternative ? La diversification. Diversification des placements. Diversifier les placements, c’est orienter l’épargne vers l’investissement dans les petites entreprises pour les renforcer, avec la création d’emplois en fond de décor. C’est aussi, pourquoi pas, capitaliser pour sa retraite. Les Français épargnent aujourd’hui 20% de leurs revenus : 5 000 milliards d’euros, assurance-vie comprise. Une épargne qui sera utile, aussi, pour faire repartir l’économie. Une épargne de précaution dans laquelle les Français pourront puiser pour consommer.

Le livret A. Photo d\'illustration.
Le livret A. Photo d'illustration. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)