Le brief éco, France info

"Gilets jaunes" : l'impact des mesures gouvernementales passé au crible

Le pouvoir d’achat des ménages devrait augmenter d’environ 1% cette année grâce aux mesures "gilets jaunes". C’est ce qui ressort d’une série de calculs réalisés par l’Institut des Politiques Publiques. Ce même institut qui avait déjà passé au peigne fin les deux premiers budgets du quinquennat Macron. 

L\'Institut des Politiques Publiques a \"repris sa calculette\" pour évaluer l\'impact des mesures prises par le gouvernement pour répondre au mouvement des \"gilets jaunes\"
L'Institut des Politiques Publiques a "repris sa calculette" pour évaluer l'impact des mesures prises par le gouvernement pour répondre au mouvement des "gilets jaunes" (ODILON DIMIER / MAXPPP)

L’Institut des Politiques Publiques est un organisme indépendant.  Fondé par l’Ecole d’Economie de Paris, Polytechnique et l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique), cet institut évalue l’impact des décisions et des politiques publiques. La première étude d’évaluation remonte au mois d’octobre, avant la mobilisation des "gilets jaunes". Cette étude montrait que depuis qu’Emmanuel Macron est arrivé à l'Elysée, les 1% de Français les plus riches étaient les grands gagnants de sa politique budgétaire et que les 20% les plus défavorisés étaient perdants.

L’Institut a repris sa calculette

Dix milliards d’euros de mesures sociales et fiscales ont été annoncées par l’exécutif dans la foulée de la mobilisation des gilets jaunes : annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnants moins de 2000 euros par mois ; défiscalisation des heures supplémentaires ; revalorisation de 90 euros de la prime d’activité ; annulation de la hausse de la fiscalité énergétique prévue en 2019, etc. Constat de l’Institut des Politiques Publiques : toutes ces dispositions prises par le gouvernement dans le courant de l’automne ont modifié de façon importante les effets redistributifs du budget 2019.  

Gagnants et perdants

Mis à part les retraités les plus aisés fortement mis à contribution, l’ensemble des ménages vont bénéficier de ces nouvelles mesures avec une hausse moyenne du pouvoir d’achat de 0,8% dès cette année. Les effets seront plus importants encore pour les classes moyennes qui bénéficieront d’un gain moyen de revenu disponible de 1,2%.  

Classes moyennes  

L’annulation de la hausse de la fiscalité énergétique va augmenter le niveau de vie de l’ensemble des ménages, avec des effets plus importants pour les foyers modestes grâce à la revalorisation du montant du chèque énergie et de l’extension du nombre de bénéficiaires. Quant à l’exonération de l’impôt sur le revenu des heures supplémentaires, son effet se concentre sur les 60% des ménages les plus aisés. Ces derniers bénéficieront d’une hausse moyenne de 0,2% du pouvoir d’achat. En résumé : les classes moyennes sont les réelles gagnantes des mesures décidées pour tenter de calmer la colère des "gilets jaunes". Mais ce ne sont pas forcément celles qui se réunissent majoritairement sur les ronds-points depuis le mois de novembre.  

L\'Institut des Politiques Publiques a \"repris sa calculette\" pour évaluer l\'impact des mesures prises par le gouvernement pour répondre au mouvement des \"gilets jaunes\"
L'Institut des Politiques Publiques a "repris sa calculette" pour évaluer l'impact des mesures prises par le gouvernement pour répondre au mouvement des "gilets jaunes" (ODILON DIMIER / MAXPPP)