En 2021, les cinémas français ont renoué avec le public

écouter (2min)

Le phénomène s’est accentué ces derniers mois et sur l’ensemble de 2021, près de 100 millions de spectateurs en ont franchi les portes

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une salle de cinéma à Uzerche (Corrèze). (NICOLAS BLANZAT / RADIO FRANCE)

Malgré le Covid-19 et les mesures sanitaires, les cinémas ont enregistré précisément 96 millions d’entrées depuis janvier. Selon le Centre National de la Cinématographie (CNC), c’est une hausse de 47% par rapport à 2020. On reste très loin des 213 millions d’entrées totalisées en 2019 qui avait marqué un record en plus d’un demi-siècle.

Entre 2020 et 2021, les chiffres sont difficilement comparables. Cette année, les salles de cinéma sont restées fermées jusqu’au 19 mai, puis contraintes à des jauges, puis des couvre-feux, puis la présentation du passe-sanitaire. Sur les seuls mois d’ouverture, le repli de la fréquentation s’est quand-même limité à 25% par rapport à la même période de 2019, avant crise, donc. Malgré cela, 2021 se termine avec un taux de fréquentation proche de la normale. Si l'on compare avec ce qui se passe à l’étranger, la France tire son épingle du jeu. Selon la société spécialisée Comscore, les salles françaises ont connu la baisse de fréquentation la moins importante parmi les cinq grands pays européens dont l’Allemagne, et l’Espagne.

Succès des films français

Cette fin d’année est marquée par la performance de Spider-Man, dont les dernières aventures No way home sorties le 15 décembre, ont pris la tête du classement annuel. Les Américains ont toujours la cote, notamment avec le James Bond, Mourir peut attendre, qui reste lui aussi une locomotive. Dans l’ensemble, l’année a été marquée par une performance des films français qui ont assuré quatre entrées sur dix : Kaamelot-Premier volet, BAC Nord  et  Les Tuche 4 .

Les exploitants de salles, qui reconnaissent avoir été bien soutenus par les aides de l’État, croisent maintenant les doigts pour que le retour des spectateurs se transforme en un mouvement pérenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.