Le billet sciences, France info

Une limace capable d’abandonner une partie de de son corps pour en faire repousser un nouveau

Retour sur des découvertes étonnantes toute cette semaine avec cette étude de chercheuses japonaises : une limace se sépare d'une partie de son corps, sans, doute pour des raisons sanitaires.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Elysia marginata, limace de mer, vidéo de Current Biology.
Elysia marginata, limace de mer, vidéo de Current Biology. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Elysia marginata est une espèce de limace de mer, vivant à faible profondeur dans une large partie des océans indien et pacifique. Longue de quelques centimètres, arborant une couleur verte tachetée de point noirs ou blancs, elle possède quand on la regarde de près à l’arrière de la tête une sorte de rainure. Quelques spécimens étaient détenus par deux chercheuses dans leur laboratoire de l’université de Nora, au Japon. Deux scientifiques qui découvrirent un jour que ces limaces avaient littéralement perdu la tête, détachée proprement et volontairement le long de cette rainure, qui serait comme une ligne de prédécoupe intégrée en permanence chez cet animal !

Ce phénomène est unique au monde. Il existe bien des espèces qui pratiquent l’autotomie, c’est comme cela qu’on appelle le fait de pouvoir se séparer d’une partie de son corps, la plus connue étant le lézard qui peut perdre sa queue pour échapper à un prédateur mais à chaque fois, la partie manquante repousse depuis la partie qui conserve les organes vitaux comme le cœur ou le système digestif. Or, ici, avec notre limace, la séparation ne semble pas se faire pour des raisons de survie face à un adversaire, et surtout c’est depuis la tête que l’animal se reconstitue. En quelques semaines.

Une séparation du corps pour raison sanitaire

Pourquoi et comment ? C’est ce que nos chercheuses ont tenté de comprendre et elles ont récemment publié le résultat de leur étude dans la revue Current Biology
L’une des explications à cette décapitation chez cette limace, serait d’ordre sanitaire : elle se sépare de son corps quand il est envahi par un parasite qui peut affecter sa santé. Ensuite, la tête utiliserait les cellules des algues ingurgitées au quotidien pour leur fournir, via la photosynthèse, l’énergie nécessaire à la reconstruction de tous les organes manquant ! D’après les scientifiques, le phénomène ne fonctionnerait que chez les individus les plus jeunes, qui s’assureraient ainsi d’un corps neuf et dépourvu de toute infection qui aurait pu perturber leur reproduction.

Elysia marginata, limace de mer, vidéo de Current Biology.
Elysia marginata, limace de mer, vidéo de Current Biology. (CAPTURE D'ÉCRAN)