Le billet sciences, France info

Le site de Météo France au col de Porte, témoin du changement climatique

Cinq ans après l'accord de Paris, on s'intéresse au site de recherche historique de Météo France en Isère. C'est un témoin du changement climatique au quotidien.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La fonte des neige au col de Porte en Isère.
La fonte des neige au col de Porte en Isère. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le laboratoire de Météo France est situé à 1 300 mètres d’altitude au col de Porte, en Isère, à quelques minutes de Grenoble. C’est ici que les chercheurs du Centre d’étude de la neige ont installé il y a 60 ans une station avec des capteurs pour comprendre le manteau neigeux. Comment se forme-il ? De quels types de cristaux il est composé ? Comment se comportent-ils en fonction du vent ou de la température de l’air ?   

Dès le départ, ces recherches intéressent les stations de ski pour connaître l’évolution de la neige, surtout dans la perspective des Jeux Olympiques mais aussi pour se protéger des avalanches. En particulier après l’avalanche meurtrière de Val d’Isère en 1970, qui avait fait 39 victimes. Ces mesures quotidiennes faites depuis les années 60 vont aussi se révéler être les témoins clés du changement climatique à l’échelle mondiale. Elles ont repéré que la limite pluie-neige était remontée de 100 mètres en 80 ans.

Des données pour les rapports sur le climat

Ce site de Météo France au col de Porte, avec 60 ans d'archives sur le manteau neigeux, va permettre d’alimenter les rapports des experts internationaux du climat. Notamment le dernier rapport sorti l’an dernier sur les océans et la cryosphère : c’est-à-dire tout ce qui se rapporte aux glaciers, à la banquise et à la neige. Au col de Porte, les chercheurs testent des capteurs, des outils numériques, des modèles pour des collègues étrangers (chinois, américains). Des tests pour choisir des instruments qui leur permettront de faire leurs mesures de la même façon, pour scientifiquement comparer et comprendre ce qu’il se passe en montagne avec le changement climatique. Ici on pratique donc une science qui va du local au global..

La fonte des neige au col de Porte en Isère.
La fonte des neige au col de Porte en Isère. (MAXPPP)