Le billet vert, France info

Le billet vert. La lavande française menacée par une bactérie

La France est le premier producteur de lavandin, le deuxième de lavande.Les deux plantes sont atteintes d'une maladie jusqu'à présent incurable.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
De lavande sur le massif de l\'Etoile (Bouches-du-Rhône et Var).
De lavande sur le massif de l'Etoile (Bouches-du-Rhône et Var). (CÉDRIC FRÉMI / FRANCE-BLEU PROVENCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La récolte en plaine vient de se terminer. La lavande en France se développe fortement. Mais elle est victime d’une maladie incurable. Et une nouvelle piste de recherche est en cours.

Cette maladie s’appelle le phytoplasme du Stolbur. Elle touche la lavande et le lavandin. Elle s’est répandue dans toutes les zones de production. Elle empêche la circulation de la sève. Elle provoque un dépérissement de la plante, qu’elle peut tuer en deux ou trois ans. Cette maladie a un complice direct. C’est un insecte, la cicadelle, le vecteur de la bactérie. Et un complice présumé : Le changement climatique. Soupçonné de favoriser la propagation et les symptômes, avec les périodes rallongées de sécheresse ou de grandes chaleurs. Cette maladie n’est pas nouvelle, il y a eu un important pic il y a une trentaine d’années. La production s’en est remise, mais cela reste un sujet de préoccupation.

Pas de traitements

Les antibiotiques sont interdits en France sur les végétaux. Les producteurs se sont donc lancés dans une course-poursuite avec une bactérie évolutive qui a déjà changé 17 fois de souche. L’une des parades c’est de faire des plans in vitro. Ces boutures sont certifiées indemnes et ensuite replantées. L’autre solution, c’est de laisser pousser de l’herbe entre les rangs. Cela gâche un peu l’image d’Epinal, mais cela permet à la lavande de mieux résister.

Les producteurs s’attaquent aussi au moustique pour tenter de couper la transmission. Avec des pièges et la pulvérisation d’argile. La dernière piste, c’est la recherche en cours : un champignon utilisé pour renforcer les racines des plants de lavande. C’est l’espoir du moment. Les premiers plants ont été récoltés. Ils seront étudiés cet hiver.

Un marché important pour la France


La France est le premier producteur de lavandin, le deuxième de lavande. 9 000 personnes travaillent dans le secteur. La Drôme, le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence sont les plus gros producteurs. Les surfaces explosent. Elles ont augmenté d’un tiers ses quatre derniers années. Le lavandin, qui est une plante stérile, est le plus cultivé. La lavande se trouve essentiellement dans les zones de montagne. Le principal concurrent commercial est la Bulgarie.

     

De lavande sur le massif de l\'Etoile (Bouches-du-Rhône et Var).
De lavande sur le massif de l'Etoile (Bouches-du-Rhône et Var). (CÉDRIC FRÉMI / FRANCE-BLEU PROVENCE)