Le billet vert, France info

Le billet vert. La grève à la RATP, ses conséquences, et le métro ouvert la nuit prochaine sur certaines lignes

Jusqu'à 380 km de bouchons hier vendredi 13 septembre, sur les routes d'Ile de France, en fin d'après-midi. La grève des métros, RER A et B, tramway et bus, largement suivie, a provoqué de nombreux inconvénients pour les usagers et pour l'environnement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Face aux longues files d\'attente pour tenter d\'avoir un bus à Paris le 13 septembre 2019, de nombreux usagers ont tenté de se rabattre sur des trajets en VTC.
Face aux longues files d'attente pour tenter d'avoir un bus à Paris le 13 septembre 2019, de nombreux usagers ont tenté de se rabattre sur des trajets en VTC. (MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS)

La grève de la RATP ce vendredi 13 septembre 2019 a provoqué des embouteillages monstres, et donc une forte pollution. Ce sont des centaines de milliers d’heures perdues. Mais c’est un problème récurrent qui fait qu’un million d’heures en France sont chaque année perdues dans les embouteillages. Ça pollue et ça coûte cher à l’Europe, c’est plus de 120 milliards d'euros qui partent en fumée chaque année.

Les décès en Europe dus à la pollution atmosphérique

Selon l'Agence européenne pour l’environnement, un tiers de la pollution atmosphérique est due aux véhicules routiers, qui seraient responsables chaque année en Europe du décès prématuré de plus de 76 000 personnes.

On parle de particules fines pour les voitures, mais il y en a parfois, encore plus dans le métro, qui, en revanche, est moins exposé à la pollution au CO2 ou au dioxyde d'azote, Cela est du aux frottements rail-roue et surtout au freinage, c'est-à-dire métal contre métal. Pour les travailleurs du métro, la CFDT a d’ailleurs déposé un recours au Conseil d’État pour abaisser ce seuil de particules. 

La pollution aux particules fines dans le métro

Parmi les solutions, on parle de placer des petits ventilateurs sur les roues qui absorbent les particules avant qu’elles ne se dispersent, par ailleurs un système de purificateur, conçu par Air Liquide, est en cours d’évaluation dans une station qui filtre les particules. Et enfin, pendant les travaux de nuit, lorsque l’électricité est coupée, remplacer ou électrifier les locotracteurs qui marchent au diesel dans une atmosphère confinée.

On a bien vu hier, que se passer du métro est impossible. On va résoudre ces problèmes de pollution, mais il faut gérer une fréquentation de plus en plus Importante. Et puis ces grèves nous obligent à des alternatives, comme le vélo à assistance électrique qui va plus vite que le bus. Et enfin, on constate une augmentation significative du covoiturage qui, s’il était pratiqué par 10% de la population, effacerait tous les embouteillages.

Métro ouvert la nuit prochaine pour expérimentation sur certaines lignes

Cette grève a, malgré tout, quelques retombées positives, mais il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps. Et pour terminer, une bonne nouvelle, ce soir samedi 14 septembre, le métro sera ouvert toute la nuit pour expérimentation sur certaines lignes. Un service continu sera assuré sur les métros 1, 2, 5, 6, 9 et 14, et les tramways T2, T3A et T3B.

Face aux longues files d\'attente pour tenter d\'avoir un bus à Paris le 13 septembre 2019, de nombreux usagers ont tenté de se rabattre sur des trajets en VTC.
Face aux longues files d'attente pour tenter d'avoir un bus à Paris le 13 septembre 2019, de nombreux usagers ont tenté de se rabattre sur des trajets en VTC. (MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS)