Le billet sciences, France info

Le billet vert. La fin du coton-tige en plastique

La disparition d’un accessoire historique des salles de bains. En ce début d’année le coton-tige en plastique est interdit à la vente. Cela fait partie des premiers pas du gouvernement pour tenter de limiter la pollution plastique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un sachet de coton-tiges.
Un sachet de coton-tiges. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Fin des ventes du coton-tige en plastique depuis mercredi 1er janvier. Il est devenu le symbole de la pollution des océans. Vous avez peut-être en tête cette image du photographe Justin Hofman en 2017. C’est un cliché pris entre l’Indonésie (gros pollueur) et le Timor, qui montre un hippocampe accroché à un coton tige devenu une part de son environnement. La pollution plastique est un fléau. Le WWF estime que nous en rejetons 11 200 tonnes chaque année dans la Méditerranée. Le coton-tige est dans le top 10 des déchets les plus retrouvés sur les plages, derrière les bouteilles en plastique et les mégots. Sa suppression a été votée en 2016 dans la loi pour la reconquête de la biodiversité. Avec lui disparaissent aussi certains types de gobelets et d’assiettes en plastique à usage unique.

Le leader européen du marché se trouve en France

Le groupe Lemoine travaille sur la sortie du tout plastique dans le coton-tige depuis deux ans. Il fait maintenant des bâtonnets en papier. Sur son site on voit qu’il en produit 29 milliards. Ce passage au vert est devenu un argument marketing. Les ventes du bâtonnet en papier ont été multipliées par quatre. Il y a aussi les produits de substitution. En Île-et-Vilaine un couple a créé l’entreprise Escurette. Ce qu’ils font c’est le cure-oreille en bois et en inox médical. C’est un exemple des effets créatif de la révolution environnementale.

Les plastiques à usage unique sont en voie de disparition

Il y a deux facettes. L’affichage et le rythme. L’affichage c’est la disparition dans la loi du plastique à usage unique d’ici 2040. Le rythme c’est un ralentissement de certaines mesures. L’abandon notamment des pailles (autre symbole du tout jetable) a été repoussé à l’an prochain. Il faudra attendre 2023 pour avoir des couverts écolos dans les fast-food. Et la consigne des bouteilles en plastique est passée au régime du volontariat. Les attentes des associations de protection de l’environnement on été déçues. Le WWF considère que la France est le pays qui produit le plus de déchets plastiques dans la région méditerranéenne.

    

Un sachet de coton-tiges.
Un sachet de coton-tiges. (MAXPPP)