Huit milliards d'êtres humains sur Terre : comment sont effectués les calculs ?

écouter (2min)

Nous sommes officiellement huit milliards d’habitants sur terre selon l’ONU et à chaque seconde, il y a deux êtres humains de plus sur la planète, selon des calculs très précis. Huit milliards d'êtres humains sur Terre : comment sont effectués les calculs de recensement ?

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La foule dans une rue de Bruxelles (Belgique). (LEYLA VIDAL / MAXPPP)

Ce chiffre de huit milliards d'habitants est calculé sur la base des recensements dans chaque pays du monde, mais comme évidemment la qualité de ces enquêtes varie d’un pays à l’autre, il est possible qu'à l'échelle mondiale, ce seuil de huit milliards d’êtres humains sur terre ait été franchi il y a deux ans ou qu’il le soit dans les deux ans à venir, explique Gilles Pison, chercheur à l’Institut national d'études démographique (INED)

>> Huit milliards d'êtres humains sur Terre : pourquoi la population mondiale devrait stagner avant la fin du siècle

En revanche, ce dont on est certain, ce sont les tendances. Aujourd’hui, à chaque seconde qui passe, la Terre compte quatre naissances et deux décès donc à chaque seconde, il y a deux êtres humains de plus sur la planète. Ce qui fait 1% de croissance démographique par an. C'est deux fois moins qu'il y a 60 ans. Mais nous n'échapperons pas au passage aux 10 milliards d’ici la fin du siècle selon l’ONU.

Le plafond sera atteint quand le nombre d'enfant par femme dans le monde, sera de deux en moyenne, car statistiquement, il faut 2,1 enfant par femme pour que la génération des enfants remplace tout juste celle des parents, (et donc que la population soit stable). L'ONU prévoit cette stabilisation aux alentours de 2 100 à l'échelle mondiale. D’ici là, la population va surtout croître en Afrique et en Asie du Sud-Est, et une partie du Moyen orient. En France, en tenant compte des flux migratoires, la population pourrait commencer à baisser à partir de 2045.

De la nourriture pour tout le monde ? 

C'est un défi pour que la terre soit capable de nourrir huit milliards d’êtres humains, car aujourd’hui 10%, la population mondiale est déjà sous-alimentée.
Il va donc falloir adapter les cultures au réchauffement climatique, réduire l'élevage pour faire pousser des céréales pour l'alimentation humaine, revoir la chaîne de production alimentaire, car, aujourd’hui, on estime qu’un tiers de ce que produit l'agriculture dans le monde est gaspillé dans les étapes de stockage et de distribution.

Face aux ressources limitées de la planète, et face à la question des émissions de CO2,  c’est désormais davantage la  question de nos modes de vie qui se pose que celle de la démographie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.