En Corse, des bouées météorologiques pour améliorer les prévisions

Météo France a commencé à déployer de nouvelles bouées météorologiques au large de la Corse pour mieux anticiper les évènements extrêmes, comme la violente tempête qui s'est abattu sur l'île en août 2022.
Article rédigé par franceinfo, Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Météo France a installé une bouée météorologique à 70 kilomètres des côtes d'Ajaccio. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Pour mieux anticiper les évènements extrêmes, comme la violente tempête qui s'est abattue sur l'île en août 2022, Météo France a commencé à déployer de nouvelles bouées météorologiques au large de la Corse. Avec ces nouvelles bouées météorologiques, Météo France a un objectif bien précis : éviter d'être surpris par des orages ou des tempêtes comme celle du 18 août dernier. Alors que la Corse était seulement placée en alerte jaune par Meteo France, des rafales de vent beaucoup plus violentes que prévu avaient frappé l'île, entraînant la mort de cinq personnes, et faisant s'échouer 90 navires.

>> Orages en Corse : "Ce fut une panique totale, je n'ai jamais vu ça ici", racontent des campeurs


C’est justement pour mieux anticiper ce genre de phénomène brutal que cinq bouées météorologiques flottantes vont être progressivement installées en Méditerranée autour de la Corse. La première a été déployée mardi 20 juin, à 70 kilomètres des côtes au large d'Ajaccio. Déjà opérationnelle, elle est ancrée dans les fonds marins, à 2 800 mètres. D'ici 2025, quatre autres bouées seront également installées en pleine mer, autour de l'île.

Des premiers résultats encourageants

Ces plateformes fonctionnent avec des panneaux solaires et permettent de mesurer localement la force du vent, la température, la hauteur et fréquence des vagues, la pression atmosphérique, l’humidité…
Autant de données climatiques qui permettent de détecter l'arrivée d'une perturbation en pleine mer et qui ne peuvent pas être obtenues de façon précise par des observations spatiales, des radars météorologiques ou les stations terrestres installées sur le littoral.

La première bouée amarrée au large d'Ajaccio envoie déjà des relevés météo toutes les heures et “en cas de formation d’une perturbation il sera même possible de déclencher un mode turbo avec des mesures envoyées toutes les six minutes”, explique Alain Soulan directeur général adjoint de Météo France. À elle seule, cette première bouée qui permet déjà d'anticiper de 45 minutes la survenue d’une tempête comme celle de l’an dernier.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.