On a découvert une plante immense

écouter (3min)

La plus grande plante du monde : elle couvre la surface d’une mégalopole. Jusqu’ici on pensait qu’il s’agissait de plantes différentes, une sorte d’herbe sous-marine qui pousse au large de l’Australie. Mais non, il s’agit d’un seul et même organisme…

Article rédigé par
Mathilde Fontez - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une plante marine géante de la famille des posidonies vient d'être découverte le long de la côte ouest australienne sur une surface de 200 km2. (Illlustration) (A. MARTIN UW PHOTOGRAPHY / MOMENT RF)

Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine scientifique Epsiloon se penche aujourd'hui sur une découverte qui a été faite par hasard par une équipe de biologistes australiens.

franceinfo : Des biologistes australiens ont trouvé une plante qui est immense, c’est le plus grand être vivant sur Terre ? 
 

Mathilde Fontez : On avait déjà trouvé des animaux record : une sorte de méduse de 120 de long, par exemple, en 2020. Ou un champignon qui s’étend sur plus de 300 mètres carrés. Il y avait aussi cette forêt de trembles dans l’Utah, aux États-Unis, dont les arbres ne forment qu’un seul organisme qui pousse sur 500 mètres carrés. Mais là, on change totalement d’ordre de grandeur. La plante qui vient d’être découverte fait 200 kilomètres carrés : deux fois la surface de Paris !  

C’est une plante aquatique c’est ça, elle tapisse le sol de l’océan ?

Oui. Elle ressemble à un tapis d’algues vertes. Elle s’appelle herbe à ruban. Et elle a été découverte par hasard, dans une baie, Shark Bay, au large de la côte ouest de l’Australie. Alors, on connaissait l’existence de ces plantes aquatiques. C’est une espèce courante en Australie. Mais on pensait jusque-là que ce tapis de Shark Bay était constitué de différents organismes.

Sauf que quand des biologistes australiens ont prélevé et analysé des échantillons, ils se sont aperçus que tous avaient le même génome. C’est donc un seul et même être vivant qui s’étend sur des dizaines de kilomètres.

Cette plante a grandi au fil des années jusqu’à devenir géante ?

Oui ! Pendant des milliers d’années. Les chercheurs ont pu estimer son âge. Ils ont tout simplement étudié sa vitesse de pousse : elle gagne 35 mètres par an. Ce qui veut dire qu’elle a 4500 ans ! Il y a des arbres plus anciens, mais c’est sans doute l’un des êtres les plus vieux qui existe sur Terre.

Les chercheurs ont aussi étudié son génome : cette plante est bizarre, elle possède en fait deux génomes. Une partie de ses gènes sont ceux de l’herbe à ruban classique, qu’on trouve un peu partout dans l’océan. Mais l’autre provient d’une plante inconnue. C’est comme si, il y a 4500 ans, deux espèces de plantes marines s’étaient alliées pour former une graine qui aurait gardé les chromosomes de ses deux parents entièrement – normalement, lors de la reproduction, on prend la moitié des gènes de chaque parent.  

Et c’est ce qui lui a donné cette longévité ?

C’est l’hypothèse des chercheurs, oui : ce double génome lui aurait permis de s’adapter à son environnement et de perdurer comme ça pendant des milliers d’années. Et de se répandre, mètre après mètre, jusqu’à atteindre cette taille énorme. D’autant plus que cette plante parait stérile : elle ne produit pas de graines. Elle ne peut donc pas essaimer. Elle ne peut que grandir, encore et encore…         

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.