On a découvert une planète, dans une autre galaxie

écouter (3min)

 4 864 planètes ont été découvertes autour d’autres étoiles que la Terre, mais jusque-là, toutes étaient dans notre galaxie. Aujourd’hui, des chercheurs annoncent en avoir découvert une beaucoup plus loin. 

Article rédigé par
Mathilde Fontez - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les images du téléscope Chandra de la NASA indiquent la région comportant l'étoile ULS-1 dans la galaxie M51.  (NATURE / R.DI STEFANO / AL. NAT ASTRON)

Une équipe de chercheurs aurait  découvert une nouvelle planète dans une autre galaxie, à 28 millions d’années-lumière de notre Voie Lactée. La première exo-exoplanète ! Mathilde Fontez, rédactrice en chef d’Epsiloon, le nouveau magazine scientifique, revient sur cette découverte fascinante. 

franceinfo : Aujourd’hui, vous nous annoncez la découverte d’une planète dans une autre galaxie que la nôtre...

Mathilde Fontez : Dans la galaxie M51. C’est une galaxie spirale qui est assez proche de nous, mais tout de même à 28 millions d’années-lumière. Et oui, ce serait donc la première fois que l’on découvre une planète hors de notre Voie Lactée. Si c’est confirmé. Car le signal recueilli par une équipe internationale d’astrophysiciens est très, très faible.

Comment ont-ils fait pour détecter cette planète ?

Ils ont ciblé des étoiles avec un télescope spatial, le télescope Chandra, de la Nasa. Et ils ont cherché des baisses brutales de la luminosité. C’est l’une des méthodes principales pour trouver des planètes, même dans notre galaxie : on regarde une étoile, et si la lumière baisse tout à coup, ça veut dire que quelque chose est passé entre l’objectif du télescope et l’étoile. Que quelque chose a masqué la lumière.

C’est comme une éclipse. Et sur une étoile en particulier, elle s’appelle ULS-1, les chercheurs ont vu la luminosité baisser jusqu’à 0, pendant environ 3 heures. D’après leurs calculs, cela veut dire qu’une planète géante, de la taille de Saturne, gravite là.

Et c’est une surprise de trouver une planète dans une autre galaxie ?

Eh bien en fait, pas du tout. C’est attendu depuis longtemps. Parce que des planètes, les astrophysiciens pensent qu’il y en a partout. Il y en a huit dans notre Système solaire. Et autour d’autres étoiles, dans notre galaxie, la Voie Lactée, on en a trouvé 4 864, d’après le dernier décompte.

On trouve des planètes de toutes sortes : des grosses comme Jupiter ; des petites comme Mars ; certaines surchauffées - très proches de leur étoile ; d’autres qui pourraient être tempérées - comme la Terre.

M51 (NGC 5194 ou galaxie du Tourbillon) est une galaxie spirale située dans la constellation des Chiens de chasse, à environ 27 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Découverte par l'astronome français Charles Messier en 1773.
 (NASA AND EUROPEAN SPACE AGENCY)

Ces détections ont amené les astrophysiciens à évaluer qu’il y aurait des planètes autour de toutes les étoiles, ou presque, dans la Voie Lactée. Il y en aurait des dizaines et des dizaines de milliards. Il n’y a donc pas de raison qu’il n’y en ait pas dans les autres galaxies. Sauf que c’est incroyablement difficile à observer, à cause de la distance.

Parce que cette baisse de luminosité est très faible ?

Oui. Pour voir cette exo-exoplanète : la première exoplanète en dehors de la Voie Lactée, les chercheurs ont dû cibler un type particulier d’étoile, très lumineuse dans les rayons X. Et ils ne pourront pas en faire d’autre mesure. Parce que d’après leurs calculs, l’orbite de la planète est très longue. Elle ne repassera devant l’étoile que dans 70 ans. Il faudra donc se contenter de ces données pour confirmer la présence de la planète… et essayer d’en trouver d’autres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.