Les jeux vidéo développent l’intelligence

écouter (3min)

Une étude menée aux États-Unis prend à rebrousse-poil les idées reçues : on sait que les écrans sont souvent nocifs pour les enfants. Oui, mais ils développent aussi l’intelligence : une corrélation a été établie entre un surcroît d’intelligence et la pratique régulière des jeux vidéo.

Article rédigé par
Mathilde Fontez - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les jeux vidéo améliorent l’attention et le traitement visuel, développent les capacités d’apprentissage, de compréhension, d’adaptation, ils boostent aussi la capacité de la mémoire de travail. (ALISTAIR BERG / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

On dit très souvent que les écrans sont nocifs pour les enfants. Oui, mais ils développent aussi l’intelligence. Cela va dans le sens d’études précédentes, qui montrent que les écrans sont à double tranchant. Décryptage avec Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine Epsiloon.

franceinfo : Mathilde, comment expliquer cette corrélation établie entre un surcroît d’intelligence et la pratique régulière des jeux vidéo ? 

C’est une étude menée aux États-Unis qui vient de le démontrer. Elle a suivi pendant deux ans près de 10 000 enfants de 8-10 ans, pour mesurer l’évolution de leurs performances cognitives, en fonction du temps qu’ils passent à jouer aux jeux vidéo. Et oui : les chercheurs ont trouvé que ceux qui jouent ont tendance à être plus intelligents que ceux qui ne jouent pas.

Ça contredit tout ce qu’on pensait…

En fait, ça fait une dizaine d’années que des séries d’études montrent ça : les jeux vidéo n’ont pas un impact si négatif, voire, parfois, un impact positif. La première chose qui a été démontrée, c’est qu’ils développent bien sûr les capacités d’observation, la réactivité. Dès 2006, deux études avaient prouvé que jouer à des jeux vidéo améliore l’attention et le traitement visuel. Et d’autres tests ont aussi montré qu’ils développent aussi les capacités d’apprentissage, de compréhension, d’adaptation. Une étude avait même conclu en 2014, qu’ils boostent la capacité de la mémoire de travail.

Les chercheurs ont repris tout ça. Ils ont soumis les enfants qui participaient à leur test à des exercices de vocabulaire, des tests d’attention, des exercices de compréhension de l’écrit et de l’oral, de mémoire, et ils montrent que les enfants qui jouent à des jeux vidéo, même à haute dose – plusieurs heures par jours – sont plus performants.

C’est valable seulement pour les jeux, pas pour les réseaux sociaux par exemple ?

Seulement pour les jeux oui. Les chercheurs ont testé aussi l’utilisation des réseaux sociaux et ils ne voient, contrairement aux jeux, aucune corrélation avec l’intelligence. Ni aucune corrélation non plus d’ailleurs avec une baisse – par exemple – des résultats scolaires. C’est donc bien le fait de jouer qui fait la différence.

On a donc une génération plus intelligente qui est en train de se constituer…

Les psychologues vont jusque-là oui : ils rapprochent ces résultats à une autre mesure : la légère augmentation des scores de QI, qui est observée depuis la fin des années 80. Ils pointent la coïncidence. Selon eux, ce sont les jeux vidéo pourraient expliquer ça. Ils joueraient le rôle d’une sorte d’éducation informelle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.