La pratique du deux roues, France info

Goldwing, de la moto-taxi à la moto-SAMU

Très, voire trop souvent associée au risque, la moto pourrait tout aussi bien, demain, être considérée comme un moyen de sauver des vies en milieu urbain saturé. C’est l’objectif de deux hommes, le Dr Ali Afdjei, médecin urgentiste, et Raymond Loizeau, policier à la retraite et ancien pilote de rallye-raids, réunis sous une même bannière : l’ECB, Emergency City Bike.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)


Ces
deux hommes aux compétences reconnues, chacun dans leur domaine, ont en effet eu
l’idée de se regrouper afin de mettre au point un véhicule d’urgence médicalisé
pouvant intervenir rapidement dans les embouteillages des villes, là où chaque
minute compte, dans le cadre d’un accident cardiaque par
exemple.

 

Une intervention à moto dans la circulation urbaine
permet de réduire d’environ 40% la durée du trajet par rapport à une ambulance
classique, soit 3 à 4 minutes…

Il
faut en effet savoir, selon le Dr Afdjei, que "lors d’un arrêt cardiaque,
chaque minute qui s’écoule enlève 10% de chance de survie à la victime
". Or,
toujours selon le Dr Afdjei, une intervention à moto dans la circulation urbaine
permet de réduire d’environ 40% la durée du trajet par rapport à une ambulance
classique, soit 3 à 4 minutes… Mais pas question, comme dans les expériences
passées qui n’ont pas été concluantes, que le médecin urgentiste soit aussi le
pilote. Non, celui qui, dans ce projet, sera amené à conduire la moto doit être
un motard d’expérience, formé tout spécialement à ce genre d’intervention
rapide. C’est là qu’intervient Raymond Loizeaux. Ancien policier national chargé
des escortes présidentielles et ministérielles, recordman de participations à
des rallye-raids comme le Dakar, Raymond aura pour fonction de sélectionner et
de former les pilotes de ces motos d’urgence.

Restait
à trouver le véhicule idéal, à même de transporter cet équipage ainsi que le
matériel d’intervention (dont un défibrillateur), enfin d’être suffisamment
visible et sûr. C’est donc tout naturellement vers la Honda Goldwing , celle-là
même qu’utilisent la plupart des compagnies moto-taxis, que les deux hommes ont
fixé leur choix. C’est d’ailleurs une Goldwing blanche, équipée de gyrophares et
frappée des inscriptions Médecin d’urgence que le duo présentait sur le
stand Honda dans le cadre du dernier salon de la moto à Paris. Un véhicule qui,
certes ne permet pas ensuite de transporter le blessé, mais dont le coût est
inférieur à un véhicule du SMUR (le Service Mobile d’Urgence et de
Réanimation).

Reste
maintenant à Ali Afdjei et Raymond Loizeaux, soutenus pas Honda France, de
convaincre les pouvoirs publics ou bien d’entraîner avec eux d’éventuels
partenaires (assureurs, mutuelles…). Raison pour laquelle leur prochain objectif
est de mener à bien des tests grandeur nature avec le SAMU de
Paris.

Contacts : 
 www.emergencycb.com

Dr
Ali Afdjei : aafdjei@gmail.com

Raymond
Loizeaux: raymondloizeaux@gmail.com

 

(©)