La médaille du jour, France info

La médaille du jour. En Islande, les handballeurs d'Aix-en-Provence sont tombés dans un traquenard

Les handballeurs d'Aix-en-Provence se sont inclinés dimanche à Vestmannaeyjar, en Islande. Cela aurait pu être pire tant le voyage pour se rendre sur l'île a été difficile.

Photo postée sur la page Facebook du Pays d\'Aix Université Club Handball, le 8 octobre 2018.
Photo postée sur la page Facebook du Pays d'Aix Université Club Handball, le 8 octobre 2018. (CAPTURE D'ÉCRAN FACEBOOK)

L'Islande, ça vous dit quelque chose ? Ce pays avec ces supporters si sympas qui font des clapping à l'Euro de foot. Cette fois, rien à voir : dimanche 7 octobre, les handballeurs du club Pays d'Aix Université Club Handball disputaient un match de Coupe EHF, la deuxième coupe d'Europe de handball. C'est une première dans l'histoire du club provençal entrainé par la légende des experts, Jérôme Fernandez.

Ils vont s'en souvenir, de leur première !  Les Aixois ont fait plus de 3 500 kilomètres pour rejoindre Vestmannaeyjar, les îles Vestmann, au sud du pays. Un bon vieux traquenard à l'ancienne.

Le périple : un train jusqu'à Paris, l'avion jusqu'à la capitale islandaise, Reykjavik où ils ont dû dormir car il n'y avait soi-disant pas d'hôtel sur les îles Vestmann, selon le club islandais. Vérifications faites, il y en a au moins six.

Après une nuit à Reykjavik, les handballeurs d'Aix-en-Provence ont pris le ferry, une traversée de trois heures, sur une mer déchaînée. Pas de sieste et le bide en vrac. L'arrière gauche Martin Larsen a été victime d'une intoxication alimentaire. Sur l'île, il y avait quand même un gymnase et ce qui devait arriver arriva : Aix a perdu d'un petit but, 24 à 23. Mais les Islandais sont prévenus, au match retour dimanche prochain, ils auront certes un hôtel mais ils risquent d'être très attendus.

Photo postée sur la page Facebook du Pays d\'Aix Université Club Handball, le 8 octobre 2018.
Photo postée sur la page Facebook du Pays d'Aix Université Club Handball, le 8 octobre 2018. (CAPTURE D'ÉCRAN FACEBOOK)