L'invité de 8h30, France info

VIDEO. Climat : "Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui auront à affronter le réchauffement climatique" s'inquiète Jean Jouzel

Le climatologue Jean Jouzel a rappelé samedi sur franceinfo que les jeunes d'aujourd'hui seront ceux qui qui auront le plus fort à faire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Jean Jouzel, le 15 mai 2019 sur franceinfo.
Jean Jouzel, le 15 mai 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO)

Au lendemain de la mobilisation de plusieurs milliers de jeunes pour le climat, et alors que s'ouvre samedi 25 mai à Paris le 16e Forum international pour la météo et le climat, Jean Jouzel prévient sur franceinfo : "Ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui auront à affronter le réchauffement climatique". Selon l'ancien vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), "ces jeunes sont concernés à double titre. Les véritables difficultés d’adaptation, ce sera plutôt pour la deuxième partie de ce siècle. Ils seront rapidement aux manettes. Ça va vraiment être la génération qui va décider de la réalité de la lutte contre le réchauffement climatique", explique-t-il.

Seulement un tiers des efforts avec la COP 21

L’ancien vice-président du GIEC a réaffirmé l’urgence de la question climatique. "Si on veut limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C par rapport au pré-industriel, il faudrait que les émissions soient divisées par deux d’ici 2030. Pour 2 °C, il faudrait qu’elle diminue de 20% et ce n’est pas les trajectoires sur lesquelles nous sommes. Donc c’est maintenant qu’il faut agir, il y a une réelle urgence. Nous la réaffirmons. Nous l’avons dit depuis une trentaine d’années. Le climat que nous vivons aujourd’hui est celui que nous anticipions, aussi bien en termes de rythme de réchauffement que de cette perception des évènements extrêmes qui deviennent pour certains plus intenses", explique-t-il. Jean Jouzel a également rappelé que les engagements pris lors de l’accord de Paris ne seraient pas suffisants pour atteindre les objectifs fixés par ce même accord.

Les engagements de l’accord de Paris nous emmènent, si leur ambition n’est pas relevée, vers +3 °C à la fin du siècle. L’accord de Paris ne nous fait faire qu’un tiers du chemin d’ici 2030, par rapport à ce qu’il faudrait pour rester autour de +2 °C

Jean Jouzel

à franceinfo

Selon lui, le rôle que doivent jouer les collectivités locales dans la lutte contre le réchauffement est primordial. "Les élus locaux, régionaux, les métropoles, c’est là que c’est important. L’action se passe à ce niveau. La façon dont on se déplace, dont on s’alimente, les petits gestes ont leur importance", affirme-t-il. "Bien sûr, ce n’est pas suffisant parce que si vous voulez prendre les transports en commun, il faut qu’ils existent. On voit bien aussi que pour ce qui concerne l’urbanisme, l’habitat, les collectivités vont joué un grand rôle", ajoute le climatologue.

Jean Jouzel, le 15 mai 2019 sur franceinfo.
Jean Jouzel, le 15 mai 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO)