L'invité de 8h15, France info

Villepin candidat selon Alain Minc : "Cela se terminera de manière un peu pitoyable"

L'économiste, proche de Nicolas Sarkozy, estime que l'ancien premier ministre n'est pas sérieux en se portant candidat à l'élection présidentielle. Par ailleurs, Alain Minc pense que le sommet de Bruxelles vendredi dernier a montré la confiance dans la devise européenne des pays non membres de la zone euro.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Dominique de Villepin, candidat à la présidentielle

"Tout ça se terminera de manière un peu pitoyable pour lui [...] Je pense vraiment qu’il sera sur la trajectoire de Michel Debré en 1981 : 1 % (des voix, ndlr)".

Les mesures prises à Bruxelles vendredi

"On pouvait penser qu’il y aurait une césure entre les 17 (pays de la zone euro, ndlr) et les 10 (non membres, ndlr) ; or, neuf pays qui idéologiquement ne sont pas tellement proches de la vieille Europe on décidé de la rejoindre ; ça veut dire au fond que ces neuf pays veulent d’une manière ou d’une autre se préparer à rejoindre de l’euro : quel signe de confiance ! Il n’y a pas de crise de l’euro, c’est une crise de pays de la zone euro" .

François Hollande veut renégocier le projet de traité européen

"François Hollande annonce ce que Lionel Jospin avait annoncé en 1997 au moment du  pacte de stabilité qui était +je vais renégocier+ ; et puis au bout de 15 jours, Lionel Jospin a signé ; il en ira de François Hollande comme de Lionel Jospin ; il va expliquer à 500 millions d’européens qu’il a raison contre tous ? […] Ca c’est de la posture politique ; vous verrez que s’il est élu, il enterra rapidement dans le rang".

(©)