Cet article date de plus de sept ans.

Patrick Mennucci (PS) : "Je changerai le destin de Marseille"

écouter (5min)
Patrick Mennucci était mardi matin l'invité de France Info. Le candidat socialiste à la mairie de Marseille accueille deux élus du Modem sur ses listes, laisse la porte ouverte à Pape Diouf, tacle Jean-Noël Guérini et veut toujours vendre le stade Vélodrome.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Interrogé sur l'arrivée de deux figures du Modem marseillais
sur ses listes socialistes, Patrick Mennucci assure qu'il a promis du renouveau
en échange.

  "Je leur ai
promis que je changerai le destin de Marseille, je ne suis pas là pour donner Marseille
comme un pompon au Président de la république ou au PS. Je suis là pour changer
la ville."

Selon le candidat socialiste à la mairie de Marseille, la
candidature en solo de Pape Diouf, ne pose pas problème. Patrick Mennucci se dit
prêt à accueillir à tout moment l'ancien président de l'OM dans son équipe. En
revanche, ses attaques ciblent Jean-Noël Guérini, l'ancien patron de la
fédération PS des Bouches-du Rhône, sénateur et président du Conseil général,
mis en examen dans plusieurs affaires de marchés publics. Patrick Mennucci l'accuse
de faire le jeu du maire UMP sortant, en "ayant fomenté " une liste présentée par les radicaux
de gauche.

"Il ne me fait pas peur, Jean-Noël Guérini pour moi n'est
plus au PS, puisqu'il fait la campagne de Jean-Claude Gaudin (le sénateur-maire
de Marseille).
"

Le Vélodrome : la vente en projet

Patrick Mennucci assure que le coût du Vélodrome de
Marseille est très important pour le budget de la ville, "il aura pesé 500
millions d'euros
".

Quand on va au stade, on ne se demande pas si la
chaise appartient à la mairie ou à l'OM.
 "

La vente figure toujours au programme de campagne du
candidat socialiste et il estime que le club et sa propriétaire "ont les
moyens
" de l'acheter. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.