L'invité de 8h15, France info

Le PS et "l'univers un peu glauque" autour de Nicolas Sarkozy

Invité ce lundi de France Info, le Premier secrétaire du PS est revenu sur les révélations du Monde sur la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy dans une affaire de trafic d'influence. Harlem Désir appelle l'opposition à laisser la justice travailler. Et critique "l'univers un peu glauque, un peu sordide autour de l'ex-président de la République".

(©)

"Je voudrais inviter la droite à respecter la justice
et l'indépendance de la justice. Et la première attitude à avoir, c'est de laisser la justice
travailler, sans exercer de pressions
" a répondu Harlem Désir aux membres de l'UMP qui ont critiqué les révélations du Monde. "Si les faits qui ont été révélés par le
journal Le Monde sont confirmés, ils seraient d'une extrême gravité. Mais il
n'y a qu'une attitude républicaine, celle de laisser la justice faire son
travail". 

A LIRE AUSSI ►►►  Trafic d'influence : Le Monde révèle que Sarkozy était sur écoute

"Les avocats ne sont pas à l'abri d'écoutes"

Le patron du PS a aussi répondu aux centaines d'avocats qui ont signé une pétition
contre ce qu'ils considèrent comme des menaces sur le secret
professionnel. "Les avocats ne sont pas à l'abri d'écoutes si les
juges estiment qu'il y a un certain nombre de soupçons, qu'il y a un faisceau de
présomptions. Ils défendent leurs droits et les droits de la défense ne sont
pas en cause. Mais les juges agissent dans le cadre du droit".

Et sur le fond, "ce que révèle l'affaire Buisson comme une autre affaire qui concerne monsieur Copé, c'est tout de même une espèce d'univers un peu glauque, un peu sordide qui existait et qui a continué à exister autour de Nicolas Sarkozy pendant sa présidence et après. Il y a toujours cette tentation de se mêler des affaires judiciaires..."

*" * Nous n'accepterons jamais qu'une ville tombe dans les mains de l'extrême droite"

Enfin concernant les municipales, Harlem Désir a expliqué que le PS avait "deux adversaires dans cette élection, la
droite et l'extrême droite parce que nous n'accepterons jamais qu'une ville
tombe dans les mains de l'extrême droite. Le Front national ne rend jamais service à la
République et aux Républicains. Et il faudra d'ailleurs que chacun fasse preuve
de clarté. A chaque fois que le FN a dirigé une ville, ça a été une
catastrophe, la ruine de la ville et un recul sur le plan démocratique".

(©)