L'interview politique, France info

Grèce : "Le mensonge ne mène nulle part" (Bruno Le Maire)

Bruno Le Maire, député Les Républicains de l'Eure, a reproché à Alexis Tsipras d'avoir menti à son peuple. "Le mensonge en politique est une faute", a déclaré mardi sur France Info l'ancien ministre.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Interrogé sur la Grèce qui cherche toujours un accord avec ses créanciers, Bruno Le Maire a dit souhaiter un aboutissement. "Tant mieux s’il y a un accord et si on sort de cette crise permanente" a déclaré le député Les Républicains de l'Eure, en ajoutant à son propos une série de reproches au chef du gouvernement grec.

"La balle est dans le camp de l’Etat  grec, qui doit faire le nécessaire pour rassurer les  créanciers, pour que la Grèce ne se transformera pas en tonneau des Danaïdes où l’on va verser éternellement de l’argent public, qu’est l’argent du contribuable", a déclaré Bruno Le Maire, qui estime qu'Alexis Tsipras a menti.

"Le mensonge ne mène nulle part, le mensonge de Monsieur Tsipras, le mensonge du gouvernement grec actuel, le mensonge de la majorité qui a été élue en promettant monts et merveilles en sachant qu’ils ne pourraient pas tenir parole et qu’ils seraient incapables de répondre aux promesses faites au peuple grec. Le mensonge en politique c’est une faute. "

Interrogé aussi sur l'affaire du mouton OGM qui s'est retrouvé à l'abattoir, Bruno Le Maire, ancien ministre de l'Agriculture, a réagi en parlant de "faute ".

"C’est une faute inacceptable. Nous devons à chaque Français une sécurité alimentaire absolue."

A LIRE AUSSI ►►►Un mouton génétiquement modifié finit dans une assiette

A propos de l'offre de Numericable-SFR faite à Bouygues Telecom, Bruno Le Maire a estimé que 'le rôle de l’Etat n’est pas de se mêler de cette négociation".

"C’est de garantir que l’emploi soit préservé. C’est de garantir que les fréquences soient attribuées au coût qui soit le meilleur pour l’Etat. Et surtout, c’est de garantir que la France entière soit équipée en haut débit ou très haut débit."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)