L'interview politique, France info

Didier Guillaume (PS) : la déchéance, "à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle"

Invité de France Info ce mardi, le président du groupe socialiste au Sénat, Didier Guillaume, a défendu l'extension de la déchéance de nationalité qui fait âprement débat depuis quelques jours au sein du PS.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Didier Guillaume, président du groupe socialiste au Sénat, défend l'extension de la déchéance de nationalité © MaxPPP)

François Hollande et Manuel Valls peuvent compter sur le président du groupe socialiste au Sénat pour défendre la disposition d'élargissement de la déchéance de nationalité concernant les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme. Invité de France Info mardi, Didier Guillaume s'est dit favorable à cette mesure controversée au sein même de la gauche. Le sénateur de la Drôme a multiplié les arguments tout en demandant un débat "plus calme"

Pour Didier Guillaume, la disposition voulue par l'exécutif "ne remet pas en cause le droit du sol" .

"L'extrême droite, sa volonté, c'est de déchoir tous les binationaux. (...) La proposition du chef de l'Etat est de déchoir de la nationalité des terroristes qui seraient condamnés de façon définitive. Un peu de calme, cela ne remet pas en cause le droit du sol". 

Pour l'élu de la Drôme, il s'agit d'une réponse à "des terroristes qui s'en prennent à la nation".

"Nous sommes en situation de guerre, il y a eu des actes de terrorisme. Aujourd'hui, considérer qu'un terroriste qui s'en prend à la nation française, qui ne reconnaît pas ce qu'elle est, son identité, serait considéré comme un délinquant normal, moi je ne suis pas favorable à cela."

Alors qu'à gauche, le ton monte parmi les opposants à la proposition sur la déchéance, le président du groupe socialiste au Sénat appelle au calme. "J'en appelle à un petit peu moins de dogmatisme --mais je ne voudrais pas que ça braque mes amis-- et à un peu plus de pragmatisme",  a lancé Didier Guillaume. 

(Didier Guillaume, président du groupe socialiste au Sénat, défend l'extension de la déchéance de nationalité © MaxPPP)