Cet article date de plus de six ans.

Déchéance de nationalité : Mandon tacle Taubira qui "a parlé avant l'heure"

écouter (10min)
Invité ce mercredi de France Info, le secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur a désapprouvé l'annonce par Christiane Taubira mardi que l'élargissement de la déchéance de la nationalité ne figurait pas dans le projet de réforme constitutionnelle. Même si sur le fond, il approuve plutôt cette décision.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 C'est un secrétaire d'Etat visiblement embarrassé qui a commenté les déclarations de la ministre de la Justice alors même que le projet de réforme constitutionnelle est présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Mais Thierry Mandon, qui a fait état d'un avis "assez ambigu " du Conseil d'Etat sur cette question de l'élargissement de la déchéance de la nationalité aux binationaux condamné pour terrorisme, indique lui aussi que François Hollande "est susceptible de donner un texte qui ne soit pas totalement conforme à ce qui était annoncé."   

"C'est de la bonne gouvernance de réfléchir avant de prendre des décisions"

Le secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur se veut pragmatique : "On doit gouverner surtout  sur ces sujets de sécurité avec des dispositifs qui marchent, qui servent à quelque chose. Pas qui font plaisir à telle ou telle catégorie de l'échiquier politique. C'est de la bonne gouvernance de réfléchir avant de prendre des décisions". Et il insiste : "Si vous prenez cette mesure, vous donnez un message à une partie importante de la population française qui est binationale qu'ils ne sont pas tout à fait des Français comme les autres. C'est le fond du débat. Est-ce que pour quelques cas individuels, très peu nombreux, dans les auteurs d'attentats dont on a parlé il n'y pas pas de binationaux, vous pouvez adresser un message aussi insécurisant à des dizaines de millers de Français binationaux?"

A LIRE AUSSI ►►►  Pas d’extension de la déchéance de nationalité, selon Christiane Taubira

A LIRE AUSSI ►►► Et si le Sénat faisait capoter la réforme constitutionnelle?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.