L'interview politique, France info

Crèches de Noël contestées : Guaino dénonce le "fanatisme laïc"

Invité de France Info, le député UMP des Yvelines a dénoncé un "fanatisme laïc" à l'oeuvre dans l'affaire de la crèche de Béziers. Et il a pris la défense de Marine Le Pen dans l'affaire de l'emprunt russe et de Yamina Benguigui, "crucifiée en place publique".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Dans l'affaire de la crèche de Béziers, Henri Guaino défend l'esprit de la laïcité : "La laïcité, ce n'est pas une religion parmi d'autres. Il faut éviter le fanatisme laïc comme il faut éviter le fanatisme religieux.  C'est en faisant de ce genre de sujet des problèmes d'affrontements religieux qu'on finit par nier le véritable esprit de la laicité qui est un esprit de respect mutuel."    "L'essentiel c'est que tout ça soit sur la table, qu'on sache qui prête à qui et comment chacun se finance. Mais il n'y a pas de quoi en faire un drame " assure Henri Guaino à propos de l'emprunt russe de Marine Le Pen. "On est dans une société de lynchage. Depuis hier par exemple on lynche madame Benguigui, que je connais à peine. C'est le signe d'une dérive totale. sans savoir de qui il s'agit, avant toute condamnation, on est crucifié en place publique. Tout est comme ça dans la vie politique d'aujourd'hui. Tout part en vrille. Ce pays a besoin d'une vraie remise en ordre. "

L'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy trouve aussi que Jean-Luc Mélenchon avec son tweet agressif contre Angela Merkel, "Maul zu, la ferme"  après ses critiques "a dit tout haut ce que beaucoup pense tout bas. Que chacun s'occupe de ses affaires. La critique du gouvernement c'est l'affaire de l'opposition, c'est l'affaire du peuple français, ça n'est pas l'affaire des Allemands." 

La loi Macron : "C oncurrence, concurrence, concurrence"

Et l'objet de cette critique aujourd'hui c'est la loi Macron, un "texte " qui est "scandaleux ", un "fouillis innommableSon seul maître-mot c'est concurrence, concurrence, concurrence ". Autrement dit  : "C'est désobligeant pour le Parlement de présenter des textes pareils sur lesquels on ne peut pas se prononcer".

A LIRE AUSSI ►►► Patrimoine : Yamina Benguigui renvoyée en correctionnelle

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)