L'interview politique, France info

Cosse sur Macron : "Un peu facile les critiques antisystèmes quand on est totalement né du système"

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, était l'invitée de France Info mercredi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Emmanuel Macron a franchi mardi soir à Paris "une nouvelle étape " vers 2017 devant 2.000 personnes et une quarantaine d'élus lors du premier meeting de son mouvement En Marche !. "J'ai trouvé un peu facile les critiques antisystèmes quand on est totalement né du système ", a commenté mercredi sur France Info Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable.

Mais l'ancienne patronne d'Europe Ecologue-Les Verts a aussi trouvé que "derrière ce meeting cela dit aussi une envie de beaucoup de nos concitoyens d'avoir une politique qui se modernise, s'affronte aux réalités économiques ". "Je n'ai pas à porter un jugement sur ce que fait, aujourd'hui , Emmanuel Macron", a-t-elle ajouté.

A LIRE AUSSI ►►► Macron veut porter son mouvement "jusqu'à 2017 et jusqu'à la victoire"

Pour Emmanuelle Cosse, "ce qu'on attend des ministres c'est qu'on travaille très activement sur nos domaines de compétences et qu'on soit résolument engagé, jusqu'au bout du quinquennat. On attend aussi de nous qu'on participe au débat politique. Notre rôle est de défendre cette gauche qui est au pouvoir aujourd'hui ."

L'encadrement des loyers à Paris "n'a pas enlevé de logements du marché locatif "

L'encadrement des loyers va être étendu d'ici à 2018 à 412 communes de l'agglomération parisienne. A Paris, sur la première année de mise en place, 30% des nouveaux locataires ont bénéficié d'une baisse de loyer. "C'est la première année. C'est énorme. Cela veut aussi dire qu'il y a beaucoup de propriétaires qui ont appliqué la fourchette de prix qui était indiquée dans l'encadrement des loyers ", a estimé Emmanuelle Cosse.

"Cette régulation amène du pouvoir d'achat pour les locataires. Je pense que c'est essentiel ", a ajouté la ministre du Logement et de l'Habitat durable. "Cet encadrement des loyers a donné de la transparence sur les prix, a régulé les prix et il n'a pas enlevé de logements du marché locatif. Il n'y a pas de conséquence sur le marché locatif" .

Migrants : "Ma mission c'est de mettre les gens à l'abri et de leur donner un accès au droit "

Emmanuelle Cosse a annoncé, il y a quelques jours, 3.000 places en plus dans les centres d'accueil et d'orientation pour les migrants. "J'ai demandé à l'ensemble des préfets de région de trouver des places supplémentaires dans toutes les métropoles régionales. Ma mission c'est de mettre les gens à l'abri et de leur donner un accès au droit ", a-t-elle expliqué sur France Info mercredi. "Nous avons déjà logé 4.000 personnes qui viennent de Calais dans ces centres d'accueil et nous avons mis 12.000 personnes à l'abri en Ile-de-France ."

A Paris, l'Etat s'est engagé aux côtés de la ville pour la création d'un centre d'urgence. "Nous sommes en train d'y travailler. L'objectif est d'avoir un lieu de jour qui permet de donner l'information et l'accueil à l'ensemble des personnes qui arrivent là, pour qu'elles sortent des mains des passeurs ", a indiqué Emmanuelle Cosse.

Parmi les personnes se trouvant dans les centres d'accueil et d'orientation, "80% d'entre elles ont présenté une demande d'asile. Beaucoup ont eu une réponse positive et sont sorties de ces centres pour rentrer dans des structures d'hébergement classiques pour les demandeurs d'asile. Notre objectif est que ces personnes puissent s'intégrer durablement en France ."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)