L'interview politique, France info

Audrey Azoulay : "Le processus des primaires conduit à un bal des ego"

La ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, était l'invitée de France Info ce mardi. Elle est revenue notamment sur les primaires à venir et sur la candidature de Nicolas Sarkozy, estimant que "l'avantage avec un candidat qui a exercé les fonctions, c'est qu'on peut comparer les bilans".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication 
Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication  (Radio France)

Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature dans son livre Tout pour la France . Cette annonce "n'est pas une surprise ", a déclaré ce mardi sur France Info Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication. "Je ne pense pas que ce soit la principale surprise de la rentrée littéraire. "Dans son livre, l'ancien président fait de nombreuses propositions qui vont à l'encontre de ce qui a été fait depuis quatre ans. "L'avantage avec un candidat qui a exercé les fonctions c'est qu'on peut comparer les bilans ", a ajouté Audrey Azoulay.

A gauche, François Hollande n'est pas très soutenu par sa majorité pour la présidentielle de 2017. Pour la ministre de la Culture et de la Communication, "on est dans une période un peu particulière parce qu'on n'est pas vraiment dans la campagne, mais chacun essaie de se positionner dans les primaires". "Les primaires conduisent inexorablement à un bal des ego. Pour exister, il faut s'opposer et c'est ce qu'on voit dans tous les camps. "

franceinfo : "Une belle opportunité" pour Audrey Azoulay

Dans son livre, Nicolas Sarkozy explique vouloir mettre un terme à la nomination des patrons de chaînes publiques par le CSA, et ne veut plus de publicité sur la radio et la télévision publique.Tout le contraire de ce qui a été fait depuis quatre ans. "Sur l'audiovisuel public, on peut bien comparer ce qui a été fait dans le précédent mandat de Nicolas Sarkozy et ce qui a été fait sous le mandat de François Hollande. Effectivement, c'est assez opposé ", a reconnu sur France Info, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication. "L'avantage avec un candidat qui a exercé les fonctions c'est qu'on peut comparer les bilans. "

Nicolas Sarkozy est sceptique sur la création de la chaîne d'information publique franceinfo : Il estime qu'il n'y a plus de place pour une quatrième chaîne d'info. "Tous les services publics en Europe ont une chaîne d'info, sauf en France jusqu'à présent. On a une belle opportunité de mettre à profit tous les talents des rédactions publiques pour avoir un service à la fois à la télévision, mais aussi sur les nouveaux médias ", lui a répondu Audrey Azoulay.

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication 
Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication  (Radio France)