Travailleurs des plateformes : des élections "totalement inédites", selon Odile Chagny, cofondatrice du réseau Sharers & Workers

écouter (8min)

Plus de 120 000 chauffeurs et livreurs sont appelés à élire leurs représentants. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Odile Chagny,  cofondatrice du réseau Sharers & Workers, le 9 mai 2022. (FRANCEINFO RADIO FRANCE)

Pour la première fois, des chauffeurs VTC et des livreurs à deux roues peuvent élire leurs représentants. Plus de 120 000 travailleurs indépendants sont invités à voter jusqu’au 16 mai. Invitée éco de franceinfo lundi 5 mai, l’économiste Odile Chagny, cofondatrice du réseau Sharers & Workers, qui suit ces nouvelles formes de travail souvent critiquées, insiste : "C’est quelque chose de totalement inédit".  

>> "On aura plus de poids" : les chauffeurs VTC et livreurs élisent pour la première fois leurs représentants syndicaux

Les représentants élus pourront négocier sur des sujets très concrets : "la rémunération, le prix, les conditions de travail en matière de risque professionnel", énumère la spécialiste, sans oublier "l’algorithme" : "C’est quand même incroyable que pour la première fois on entrevoie la possibilité de négocier autour de l’algorithme", propre à chaque plateforme et qui organise le travail sur le terrain.  

"C’est l’algorithme qui est votre boss. C’est lui qui dit que tel client va aller avec tel chauffeur (…) Donc c’est fondamental d’avoir plus de transparence."

Odile Chagny

cofondatrice du réseau Sharers &Workers

Ces élections inédites sont néanmoins critiquées, et plusieurs organisations ont décidé de ne pas s’y présenter. Quel sera le taux de participation ? Les délégués élus seront-ils représentatifs ? Une "vraie question", selon l’économiste : "Cette élection est là pour faire émerger des représentants légitimes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.