L'interview éco, France info

Télécoms : "Pour la concurrence, quatre opérateurs, c’est mieux que trois" (Bruno Lasserre)

Le président de l’Autorité de la concurrence veut que le marché des télécoms reste "dynamique", dans l’intérêt des consommateurs. Il défend aussi l’amende de 350 millions d’euros infligée à Orange pour entrave à la concurrence sur le marché des entreprises.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Orange et Bouygues Telecom vont-ils fusionner ? La rumeur court depuis plusieurs jours. Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la concurrence, refuse de la commenter. Mais il tient à ce que le secteur des télécoms reste "dynamique ", dans l’intérêt des consommateurs : "Soyons clairs. Pour la concurrence, quatre opérateurs, c’est mieux que trois. Qui pourrait dire le contraire ? Et qui pourrait nier le rôle de Free qui a sérieusement animé un marché insuffisamment concurrentiel au départ ? (…) Mais faut-il avoir la religion de quatre et dire que la concurrence est uniquement une affaire de nombres ? Certainement pas (…) Il faut avoir un équilibre dynamique dans lequel rien n’est jamais acquis et certains opérateurs veulent bousculer l’ordre établi. "

L’Autorité de la concurrence vient par ailleurs d’infliger une amende record à Orange : 350 millions d’euros. L’opérateur, ancien monopole public, a profité de sa situation pour entraver la concurrence sur le marché des entreprises. Pour Bruno Lasserre, il était nécessaire de sanctionner Orange : "Cette amende est justifiée par la gravité des faits (…) L’innovation et la compétitivité de très grandes entreprises mais aussi des milliers de PME dépendent souvent de leur budget télécom. " L’Autorité de la concurrence avait déjà, cette semaine, infligé une amende de 672 millions à vingt entreprises spécialistes du transport de colis. Bruno Lasserre l’assume : "Les entreprises savent ce qu’elles font. Elles connaissent les risques qu’elles prennent. Il faut donc que les sanctions soient dissuasives. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)