L'interview éco, France info

Pierre Gattaz : "Il est urgent de réformer la législation du travail"

Pierre Gattaz, le président du Medef plaide pour une réforme du code du travail avant Noël. En ouverture de l'université d'été de l'organisation patronale mercredi, il a pressé le gouvernement à agir rapidement.

(Pierre Gattaz, le président du Medef © Radio France)

En ouverture de l'université d'été du Medef mercredi à Jouy-en-Josas, le président du Medef, Pierre Gattaz a appelé le gouvernement à agir rapidement pour réformer la France. Pour lui : 'Lembauche ne se décrète pas. Pour embaucher, il faut de la croissance et que les patrons n'aient pas peur d'embaucher" .

Des réformes urgentes nécessaires

Les chiffres du chômage sont restés stables en juillet. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a reculé de 0,1% en métropole. Une accalmie dont il faut profiter pour faire des réformes structurelles. Le président du Medef estime qu'il est possible de créer 15 à 20.000 emplois par mois pour atteindre le million d'emploi sur lequel le patronat s'est engagé en signant le pacte de responsabilité. Il rappelle que les Allemands et les Anglais viennent de le faire. Mais pour créer ces emplois, il identifie trois problèmes : "Un code du travail qui reste trés rigide, une fiscalité trés lourde et des dépenses publiques à baisser."

Le code du travail est incompréhensible. Il faut le réformer

Pour mettre en ouvre ces réfomes, Pierre Gattaz considère qu'il d'abord redonner de l'oxygène aux entreprises dans un pays qui vit au-dessus de ses moyens. Il faut donc réduire la dépense publique pour réduire la pression fiscale sur les ménages et sur les entreprises. L'autre urgence, pour Pierre Gattaz, c'est la réforme de la législation du travail : "Le code du travail est trop rigide, il est incompréhensible, il faut le réformer" . Le patron du Medef précise que cette réforme doit se faire avec les partenaires sociaux et le gouvernement..

Pierre Gattaz, le président du Medef interrogé par Jean Leymarie
--'--
--'--
(Pierre Gattaz, le président du Medef © Radio France)