Le chômage poursuit sa stabilisation avec une très légère baisse en juillet

Le chômage est resté stable en juillet, comme il l'avait été au mois de juin. Le nombre de chômeurs en catégorie A a même légèrement baissé au mois de juillet. On compte 0,1% de demandeurs d'emploi en moins, un chiffre à nuancer par les nouveaux modes de calcul et l'augmentation sur l'année (+3.9%). Le chômage des moins de 25 ans a diminué de 0,7% en juillet.

(1 900 personnes de moins ont pointé au chômage en juillet 2015 © MaxPPP)

Le chômage a baissé au mois de juillet par rapport à juin pour la catégorie A. Toutefois deux nuances sont à apporter. Premièrement cette baisse est très légère : -0,1%, soit 1.900 personnes sans emploi de moins. Mais surtout, les nouveaux modes de comptabilité des chômeurs, amorcés en juin, ont encore un impact sur les chiffres de juillet, ainsi que le précise le ministère du Travail. "Ces opérations, réalisées principalement sur le mois de juin 2015, se poursuivent à la marge en juillet et ont un impact à la baisse sur les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C".

Réactions mitigées à gauche, critiques à droite

Si le premier ministre Manuel Valls considère que "ces chiffres vont dans le bons sens", la plupart des élus socialistes ne crient pas victoire. Laurent Baumel, député socialiste de l'Indre considère que : "la politique économique trop libérale ne correspond pas à la situation de l'économie". 

Pour Roger Karoutchi, sénateur et dirigeant du parti Les Républicains, les statistiques sont biaisées : "on n'a toujours pas une politique en faveur de l'emploi dans ce pays"

Roger Karoutchi, sénateur et dirigeant du parti Les Républicains considère qu'il n'y a aucune amélioration
--'--
--'--

A LIRE AUSSI  ►►► L'INVITE ECO : Pierre Gattaz : Il est urgent de réformer la législation du travail"

A LIRE AUSSI ►►►Chômage : une stabilisation due au changement de calcul

(Le chômage a baissé de 0.1% pour la catégorie au mois de juillet © IDE)

0.7% de baisse du chômage chez les moins de 25 ans (catégorie A)

Le ministre du Travail s'est félicité dans un communiqué de la baisse du chômage des plus jeunes : il a diminué de 0.7% chez les moins de 25 ans, soit "10.000 jeunes de moins depuis fin mai ". François Rebsamen juge ces résultats "cohérents " avec ceux obtenus sur le plan économique : "la croissance repart (elle a augmenté de 0,7 % au premier semestre) et les entreprises créent à nouveau des emplois (27.000 créations nette sur la même période) ".

Enfin cette baisse cache l'augmentation des demandeurs d'emplois exerçant une activité réduite : +0.3% pour les personnes au chômage ayant travaillé au maximum 78 heures dans le mois (catégorie B), et +1.3% pour ceux ayant effectué plus de 78 heures de travail (catégorie C).

(3 551 600 personnes étaient sans emploi en juillet © IDE)