Le plan pour les travailleurs indépendants devrait coûter 300 millions d’euros, selon Alain Griset, ministre des PME

écouter (8min)

Protection du patrimoine personnel des travailleurs indépendants, accès facilité à l’assurance chômage, etc. Le chef de l’État a présenté jeudi une vingtaine de mesures qui concernent plus de trois millions de professionnels.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre délégué chargé des PME, Alain Griset, sur franceinfo le lundi 2 août 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À l’avenir, le patrimoine personnel des travailleurs indépendants sera totalement protégé en cas de défaillance. Emmanuel Macron l'a annoncé jeudi 16 septembre, en présentant un plan global pour le secteur. Jusqu’à présent, seul le logement, la résidence principale, était insaisissable. Invité éco de franceinfo, Alain Griset, ministre des PME, estime que cette mesure est majeure car "se mettre à son compte, c’est prendre des risques, mais les risques doivent être raisonnables".  

Le temps est fini où il y avait une épée de Damoclès au-dessus de la tête de chaque travailleur indépendant.

Alain Griset, ministre des PME

franceinfo

Le plan présenté par le chef de l’État comporte une vingtaine de mesures. Combien cet ensemble coûtera-t-il ? "Ça dépendra de leur utilisation", répond Alain Griset, mais "on a évalué en gros [ce plan] à 300 millions" d’euros.    

Allocation chômage pour les indépendants : "On va changer les critères"  

Le plan prévoit notamment un accès facilité à l’Assurance-chômage. Cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron avait été concrétisée en 2019 mais sa mise en œuvre est un échec : moins de mille professionnels en ont bénéficié. "On va changer les critères", promet Alain Griset. Les critères de revenu sont revus, "et surtout, pourront bénéficier de cette assurance-chômage, tous ceux qui sont indépendants, liquidation judiciaire ou pas, mais qui décideront parce qu’ils ont une perte de chiffre d’affaires supérieure à 30%, d’arrêter leur activité". Les travailleurs concernés pourront toucher 800 euros par mois, pendant six mois.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'invité éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.