L'invité éco, France info

L'interview éco. Publicité sur Internet : "Le but, c'est de faire notre métier en respectant le consommateur"

Catherine Michaud, présidente de l'agence Integer et porte-parole de l'association des agences-conseils en communication (AACC), était vendredi sur franceinfo. Elle a notamment évoqué la commission européenne qui souhaite limiter la publicité ciblée sur internet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Catherine Michaud, présidente de l\'agence de marketing INTEGER (TBWA) et porte-parole de l\'association des agences-conseils en communication (AACC).
Catherine Michaud, présidente de l'agence de marketing INTEGER (TBWA) et porte-parole de l'association des agences-conseils en communication (AACC). (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

La Commission européenne veut mieux protéger la vie privée des internautes en encadrant le ciblage publicitaire sur internet et l’installation des cookies (petit fichier) sur nos ordinateurs, mobiles et tablettes. Une technique qu'utilise beaucoup le secteur du marketing. Catherine Michaud, présidente de l'agence de marketing Integer (TBWA) et porte-parole de l'association des agences-conseils en communication, était vendredi 13 janvier sur franceinfo, où elle s'est plutôt contente "d'ouvrir cette discussion avec la Commission européenne".

franceinfo : La Commission de Bruxelles veut limiter la publicité ciblée sur internet. Etes-vous d'accord ?

Catherine Michaud : Ce n'est pas la première fois qu'on se pose la question de l'intrusion dans la vie des gens, de la protection des données personnelles. Cela a commencé avec la boîte aux lettres et le marketing direct. La situation a été régularisée. Est venu ensuite l'ère de l'email. Là aussi, les consommateurs pouvaient ne plus recevoir de mails s'ils n'étaient pas consentants.

Aujourd'hui, quelles données recueillent ces 'cookies' ?

Il y a deux catégories : il y a les 'cookies' de praticité, qui peuvent permettre de se 'relogger' sur un site sans avoir à redonner l'intégralité de ses coordonnées pour être reconnu. Cela, il n'est pas question d'y toucher. Ce sont des données identitaires que vous avez souhaité donner un jour. Et puis, il y a les 'cookies' tiers : il s'agit de captation de données sur des sites où vous naviguez mais sans que vous en soyez vraiment conscients.

Que deviennent ces données ?

Avoir de la publicité quand on navigue sur un site, c'est un fait. Autant qu'elle soit affinitaire plutôt qu'elle soit déconnectée de vos envies. Est-ce que le fait de pouvoir décider de ne pas être tracé fera qu'on ne recevra pas de publicité ? C'est là qu'il y a une grande confusion car cela n'a rien à voir.

La Commission européenne va plus loin. L'internaute devrait dire une bonne fois pour toute, s'il accepte ou refuse les 'cookies'. Etes-vous prêts à accepter cette règle ?

Oui, il faut permettre aux internautes de donner ce consentement. Je ne veux pas de publicité ou je ne veux pas de publicité ciblée. Mais derrière le sujet des 'cookies', il y a aujourd'hui un sujet beaucoup plus grave. La captation des données et ce qui est fait des données.

Est-ce que cela va mettre en péril le secteur de la publicité et ses annonceurs ?

Un certain nombre d'acteurs devront repenser leur modèle. On doit savoir s'adapter. Mais le sujet le plus important, c'est de faire notre métier en respectant les attentes du consommateur. Nous pensons qu'il faut le faire avec du recul. On est plutôt content d'ouvrir cette discussion avec la Commission européenne.


Catherine Michaud (Integer) : "Les internautes... par franceinfo

Catherine Michaud, présidente de l\'agence de marketing INTEGER (TBWA) et porte-parole de l\'association des agences-conseils en communication (AACC).
Catherine Michaud, présidente de l'agence de marketing INTEGER (TBWA) et porte-parole de l'association des agences-conseils en communication (AACC). (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)