L'invité éco, France info

La RATP promet des investissements pour réduire la pollution dans le métro

Forte de résultats financiers 2018 satisfaisants, la régie des transports parisiens promet des innovations technologiques et des améliorations de ses réseaux à la fois pour désengorger les lignes saturées et pour réduire la pollution souterraine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Catherine Guillouard, PDG de la RATP, le 1er avril 2019 sur franceinfo.
Catherine Guillouard, PDG de la RATP, le 1er avril 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les niveaux de pollution dans les couloirs du métro parisien sont largement supérieurs aux niveaux tolérés en surface. Ces taux sont légaux mais la CFDT annonce un recours en Conseil d'Etat pour les faire abaisser. Interrogée sur France Info, Catherine Guillouard, PDG de la RATP, répond que c’est une question qui "touche tous les réseaux de transport souterrain et qui est dans les mains de l’État". Pour ce qui la concerne, la régie des transports affirme qu'elle investit afin d'améliorer les systèmes de freinage traditionnels des métros, gros générateurs de particules fines. Ceux-ci sont remplacés par des systèmes de freinage électrique. C’est déjà le cas sur les lignes de métro 2, 5, 9 ainsi que sur le RER A, explique Catherine Guillouard, et ce sera fait prochainement sur 12 lignes de métro supplémentaires et sur le RER B.

Des investissements contre la saturation

Autre problème : la RATP est confrontés à la saturation, à certaines heures de la journée, d'une demi-douzaine de ses lignes. Face à cela, la régie des transports promet aussi d'investir. Ainsi, le RER A est en train d'être automatisé, ce qui devrait permettre d'injecter 15 trains supplémentaires. En 2018, la RATP a investi, au total, à hauteur de 1,579 milliard d’euros, soit 33% du CA. Selon Catherine Guillouard, "la RATP est une machine à investir".

En 2018, la RATP a enregistré un nombre de voyageurs en hausse (+1.1%) et un chiffre d’affaire également en hausse (+3.2%). Ces bons résultats s’expliquent s'expliquent également par des activités commerciales hors des frontières, notamment en Algérie, au Qatar et en Arabie Saoudite. 

Catherine Guillouard, PDG de la RATP, le 1er avril 2019 sur franceinfo.
Catherine Guillouard, PDG de la RATP, le 1er avril 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)