Inégalités et pandémie : "Les ultra-riches ont autant gagné en 19 mois qu’en 10 ans", selon Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France

écouter (8min)

L'ONG publie son rapport sur les inégalités.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cécile Duflot, directrice général d'Oxfam France, le 17 janvier 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

La pandémie de Covid-19 a creusé l’écart entre les plus riches et les plus pauvres. Oxfam vient de publier son rapport sur les inégalités. Invitée éco de franceinfo lundi 17 janvier, Cécile Duflot, directrice générale de l’ONG en France, estime que "les ultra-riches ont autant gagné en 19 mois qu’en 10 ans".  

Pour son rapport, Oxfam se fonde notamment sur les données établies par le magazine Forbes, l’Institut des politiques publiques, France Stratégie ou encore le World Inequality Lab. L’ONG souligne qu’en France, les milliardaires se sont particulièrement enrichis : de 86%, entre mars 2020 et octobre 2021. "C’est encore plus important que dans d’autres pays, explique Cécile Duflot, notamment parce que les mesures de soutien ont été encore plus importantes".  

Des politiques publiques en question

Les inégalités sont antérieures à la pandémie. Mais elles se sont accentuées, estime Cécile Duflot, car "les mesures de soutien à ces entreprises ont été massives, par des rachats d’actifs notamment. Ça a bénéficié à ceux qui détenaient une grande partie de leur fortune en actions".  

Ce renforcement des patrimoines les mieux garnis a aussi un effet sur l’immobilier, dont les prix ont beaucoup augmenté : "On touche au logement, à un bien de première nécessité. Cette crise-là risque de provoquer une nouvelle crise. Cette traction très forte qui s’exerce au profit des ultra-riches va créer des tensions dans notre société".  

Une critique du quinquennat d'Emmanuel Macron 

Plus largement, Oxfam dénonce les choix fiscaux d’Emmanuel Macron, depuis son élection. "Ceux qui étaient déjà pauvres sont encore plus pauvres", estime Cécile Duflot, qui poursuit : "On fait de la redistribution, à la fois monétaire et par l’existence de services publics de qualité. Mais il faut aussi constater, [par exemple], que l’accès à la santé n’est pas égalitaire, et a plutôt eu tendance à se complexifier pour les plus pauvres. On a été beaucoup dans l’affichage…"

"Il a fait bon être parmi les 1% les plus riches pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron"

Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France

sur franceinfo

La question de l’héritage doit être posée en priorité, selon l’ONG. "Le problème des inégalités de patrimoine, c’est qu’elles se transmettent", souligne sa directrice générale : "Aujourd’hui, huit milliardaires sur dix en France sont des enfants de milliardaires". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.