Covid-19 : la fortune des dix plus riches a doublé depuis le début de l'épidémie, selon Oxfam

L'ONG a publié son rapport sur les inégalités mondiales. La fortune des milliardaires dans le monde a plus augmenté en 19 mois de pandémie qu’au cours de la dernière décennie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des billets et des pièces de monnaie sur une table à Briançon (Hautes-Alpes), le 17 janvier 2022. (THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP)

Depuis le début de l'épidémie, le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures. C'est l'un des enseignements qui ressort du dernier rapport sur les inégalités mondiales rendu public par l'organisme Oxfam, lundi 17 janvier. On y apprend aussi que la fortune des milliardaires a plus augmenté en 19 mois de pandémie qu’au cours de la dernière décennie. 

"Si on regarde en France, les milliardaires ont augmenté leur fortune de 236 milliards d'euros pendant la crise, explique sur RFI Quentin Parinello, porte-parole d'Oxfam France. Et on voit bien que ce n'est pas grâce à l'activité économique des entreprises dans lesquelles ils ont des parts mais bien parce qu'il y a eu un soutien public sans précédent en réponse à la crise, notamment par injection de ces centaines de milliards d'euros dans les marchés financiers."

"Les inégalités entre pays détruisent notre monde"

Plus globalement, l'ONG pointe "l'accroissement des inégalités économiques, de genre et raciales et les inégalités entre pays détruisent notre monde". Toutes les données compilées dans ce rapport montrent un enrichissement sans précédent des plus riches. Elle ajoute que "nous pouvons vaincre l'extrême pauvreté à travers une taxation progressive" et des systèmes de santé publics et gratuits pour tous. Oxfam recommande aussi de ne pas entraver la création de syndicats et de lever la propriété intellectuelle sur les brevets de vaccins.

D'après Oxfam, les inégalités contribuent à la mort "d'au moins 21 000 personnes par jour" en se fondant sur les décès mondiaux dus au manque d'accès aux soins de santé, à la violence liée au genre, à la faim et à la crise climatique. "Une taxe exceptionnelle de 99% sur les revenus provenant de la pandémie des dix hommes les plus riches permettrait de produire assez de vaccins pour le monde, fournir une protection sociale et médicale universelle, financer l'adaptation au climat et réduire la violence liée au genre dans 80 pays", donne en exemple l'ONG. Elle précise que cela laisserait malgré tout "8 milliards de plus qu'avant la pandémie à ces hommes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.