L'invité éco, France info

Fnac Darty veut s’adapter au "phénomène de la déconsommation"

Le géant de la distribution publie des résultats en hausse. Pour accompagner les consommateurs et contre l'obsolescence programmée, il affirme vouloir "prolonger la vie des produits".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, était l\'invité de franceinfo jeudi 21 février 2019.
Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, était l'invité de franceinfo jeudi 21 février 2019. (FRANCEINFO)

Trois ans après sa création, le groupe Fnac Darty est de plus en plus rentable. Ensemble, les deux enseignes historiques ont dégagé l’an dernier un bénéfice net de 150 millions d’euros, environ quatre fois supérieur à celui de 2017. Mais le chiffre d’affaires, lui, a presque stagné, à 7,5 milliards d’euros environ. Pour Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, rien d’illogique : "Le marché n’est pas en énorme croissance", a-t-il déclaré à franceinfo jeudi 21 février. Selon lui, le mouvement des "gilets jaunes", à la fin de l’année, a fait perdre au groupe environ 45 millions de chiffre d’affaires.

Les consommateurs sont en train de changer : "On assiste à un phénomène de déconsommation", explique Enrique Martinez, pour qui "les clients font des achats plus responsables, plus matures, plus réfléchis. Ils s’intéressent aux caractéristiques du produit qu’ils achètent, mais aussi à sa qualité et à sa durée de vie".

Nous voulons vendre des produits qui peuvent avoir une deuxième vie, voire une troisième vie.

Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty

à franceinfo

Le directeur général de Fnac Darty met en avant sa "proposition de valeur, un choix éclairé". Il s'agit, pour le patron, "d'accompagner le client dans un achat responsable (…) pour une durée de vie du produit la plus longue possible". Le groupe vend maintenant des produits d’occasion, ou reconditionnés, un segment "limité, mais en progression forte". Enrique Martinez dit vouloir vendre des produits "qui peuvent avoir une deuxième vie, voire une troisième vie".

L’an dernier, le commerce en ligne a représenté presque 20% des ventes de Fnac Darty. Enrique Martinez affirme pourtant que le groupe va continuer à ouvrir des magasins, "autour de 60 ou 70 chaque année, la majorité en France" : "Nous voulons soutenir la croissance du digital grâce à la présence des magasins".

Fnac et Darty vont-ils fusionner, pour faire une seule et même enseigne ? Non, selon Enrique Martinez qui veut "promouvoir et défendre les deux enseignes". L’an dernier, Fnac Darty a échoué à racheter La Grande Récré. Il a acquis deux autres marques : une chaîne de réparation de smartphones, WeFix et Billetreduc.com, le spécialiste de la billetterie. D’autres acquisitions pourraient intervenir. "On a l’obligation de garder l’œil", explique Enrique Martinez.

Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, était l\'invité de franceinfo jeudi 21 février 2019.
Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, était l'invité de franceinfo jeudi 21 février 2019. (FRANCEINFO)