Déconfinement : "La revanche des campagnes s’accentue" selon Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb

écouter (8min)

Le calendrier du déconfinement entraîne une accélération des réservations.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb pour l'Europe, invité de franceinfo lundi 3 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les professionnels du tourisme l'attendaient… et les Français aussi. Le calendrier du déconfinement, dévoilé la semaine dernière, provoque une hausse des réservations d'hébergements, pour les prochaines semaines, mais aussi pour cet été. Invité éco de franceinfo lundi 3 mai, Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb pour l'Europe, annonce une augmentation de 25% des réservations la semaine dernière, par rapport aux jours précédents.  

"Depuis vendredi, nous percevons une nouvelle accélération", détaille-t-il. Les demandes pour le mois de mai, mais aussi pour l'été sont en hausse, avec une préférence pour la campagne et pour le littoral : "Cette revanche des campagnes qu'on observait déjà l'année dernière s'accentue encore cette année". Selon le dirigeant, le Calvados, la Seine-Maritime, le Morbihan, la Vendée sont particulièrement recherchés.

Depuis trois ans, on observe que les gens ont envie de se mettre au vert. Les Français redécouvrent leur terroir !

Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb en Europe

sur franceinfo

Airbnb (700 000 annonces en France) essaie donc d'adapter son offre, souvent concentrée dans les villes : "On est sur un marché d'offre. Plus il y aura de personnes qui, dans les villages, mettront leur logement sur Airbnb, plus il y aura de Français qui iront découvrir ces villages."

"On se rend compte que l'immense majorité des communes rurales n'ont pas du tout de lieu pour accueillir des touristes, poursuit-il. Il suffit d'une, deux ou trois maisons pour amener des touristes, pour ramener de l'économie touristique et redynamiser un village."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'invité éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.