L'interview J-1, France info

Plan Hulot pour la biodiversité : "Le gouvernement abîme Nicolas Hulot", selon David Cormand

David Cormand était l'invité du 19h20, vendredi sur franceinfo. Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts est notamment revenu sur les grandes lignes du plan biodiversité présenté par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique.

David Cormand, secrétaire national d\'Europe Ecologie - les Verts, invité de franceinfo le 18 mai 2018.
David Cormand, secrétaire national d'Europe Ecologie - les Verts, invité de franceinfo le 18 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté, vendredi 18 mai, à Marseille (Bouches-du-Rhône), les grandes lignes de son plan biodiversité pour endiguer la disparition rapide d'espèces. Nicolas Hulot veut hisser la question de la biodiversité au même plan que celle du climat et souligne que le combat pour l'un n'ira pas sans l'autre. Invité vendredi sur franceinfo, David Cormand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, revient sur les actions du ministre et explique lui faire toujours confiance, mais "pas au gouvernement". Pour le secrétaire national, "le problème de ce gouvernement en matière d'écologie, ce n'est pas Nicolas Hulot, c'est le président de la République et la majorité parlementaire qui soutient le Premier ministre". Pour David Cormand, "quelque part ce gouvernement abîme Nicolas Hulot".

franceinfo : On attendait un plan biodiversité de la part de Nicolas Hulot, mais le ministre de la Transition écologique et solidaire a finalement appelé à la mobilisation générale pour préserver la biodiversité. Un plan sera présenté en juin, mais est-ce que vous faites encore confiance au ministre ?

David Cormand : À Nicolas Hulot, oui. À ce gouvernement, non. Je ne sais pas si Nicolas Hulot va quitter ou doit quitter ce gouvernement, mais ce que je sais c'est que l'écologie a quitté ce gouvernement depuis un moment déjà. On a eu ce vendredi des annonces concernant la biodiversité, en fait Nicolas Hulot c'est le ministre des discours et des consultations, sauf que le carnet d'ordonnances c'est Emmanuel Macron et le Premier ministre qui l'ont.

On est étonnés parce que vous, les écologistes, vous ne critiquez pas Nicolas Hulot, mais quand vous parlez de son action, on a l'impression qu'il ne fait rien ?

Je vais dire pourquoi, c'est parce que ça me paraîtrait injuste. Le problème de ce gouvernement en matière d'écologie, ce n'est pas Nicolas Hulot, c'est le président de la République et la majorité parlementaire qui soutient le Premier ministre. Le problème "écologie" de ce gouvernement c'est Stéphane Travert, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, qui a même nié la disparition des insectes pollinisateurs. Le scandale écologique de ce gouvernement c'est la loi Elan [loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique] conduite pour mettre à mal la loi littoral qui est une des premières grandes lois de notre pays en matière de protection de l'environnement [une loi qui vise à encadrer l'aménagement de la côte pour la protéger des excès de la spéculation immobilière et à permettre le libre accès au public sur les sentiers littoraux].

Pour vous, il n'y a aucune conviction au sein du gouvernement, chez Emmanuel Macron, de faire qu'une transition écologique soit rentable économiquement ?

Emmanuel Macron ne s'intéresse pas à l'écologie, c'est un vendeur. Aujourd'hui, que fait Emmanuel Macron ? Il est en train de brader les bijoux de la couronne de notre pays. Le patrimoine naturel, le patrimoine du service public. Mais la société, elle, est toujours en avant sur ces sujets-là par rapport à ceux qui nous gouvernent, les gens sont excédés de ce qui se passe mais je pense qu'en même temps, ils sont d'une certaine façon découragés. Ce que je vois c'est que les gens ne manifestent pas forcément ensemble par rapport à la nature mais dans leur mode de vie, dans leur façon de vivre, ils ont compris qu'on ne pouvait plus continuer comme ça. Les seuls qui n'ont pas compris, parce qu'ils sont aux mains des lobbies, ce sont ceux qui nous dirigent. Au bout d'un an, le bilan d'Emmanuel Macron sur le plan écologique est une catastrophe, et ce qui me met d'autant plus en colère c'est que quelque part ce gouvernement abîme Nicolas Hulot qui toute sa vie, en tout cas ces dernières années, a été un des meilleurs porte-parole dans notre pays de la cause écologiste. En salissant Hulot, ils salissent la politique et l'espoir qu'on peut mettre dans la politique. Si Nicolas Hulot devait décider de partir du gouvernement moi je l'invite à continuer à se battre.

David Cormand, secrétaire national d\'Europe Ecologie - les Verts, invité de franceinfo le 18 mai 2018.
David Cormand, secrétaire national d'Europe Ecologie - les Verts, invité de franceinfo le 18 mai 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)