Cet article date de plus de neuf ans.

UMP : Alain Juppé médiateur, avec des "mais"

écouter (5min)
Alain Juppé appelé à la rescousse à l'UMP pour sauver ce qui peut l'être. François Fillon et Jean-François Copé ont accepté sa médiation. Mais, il y a des déjà des "mais".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Chez Fillon, le "mais" c'est la commission des recours, saisie hier, qui n'a aucun droit car elle ne serait pas assez impartiale. Le maire de Bordeaux devra rendre son verdict sans prendre en compte les conclusions de la dite commission. François Fillon est clair sur ce point. Il l'a affirmé sur RTL.

La commission des recours se réunira dimanche matin au siège de l'UMP à Paris. Histoire gentiment de mettre la pression sur Alain Juppé qui, lui, se mettra au travail en début de semaine prochaine. Autour de lui, il y a aura notammant un représentant de chaque camp.

Chez Copé, le "mais", c'est Alain Juppé qui devra impérativement rendre son verdict d'ici deux semaines en se basant sur les annonces de la commission des recours. L'eurodéputée copéiste Rachida Dati est, elle aussi, très claire sur ce point...

Bref, la paix des braves est loin d'être acquise, les haines semblent tenaces. Et pendant ce temps-là, il n'y a plus d'opposition à François Hollande regrette le député Henri Guaino : "La politique de la terre brûlée n'a jamais réussi à personne."

Arnaud Montebourg recadré ce matin sur Arcelor-Mittal

Le ministre du Redressement productif avait proposé jeudi un contrôle public temporaire pour sauver l'entreprise. Michel Sapin, ministre du Travail, vieux fidèle de François Hollande, fait plus que nuançer les propos d'Arnaud Montebourg. Il les met à la poubelle : "On n'est plus dans une époque où on nationalise la sidérurgie."

Et nous sommes à une semaine de la date limite pour le dépôt d'éventuelles candidatures à la reprise des hauts fourneaux...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.