Cet article date de plus de neuf ans.

PSA: Hollande critiqué à droite et à gauche

écouter
Les 8000 emplois sacrifiés à PSA sont très commentés ce matin. La droite met en lumière les contradictions de François Hollande.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"C'est inacceptable" avait lancé
le chef de l'Etat en juillet. Deux mois après, ça rappelle
un peu Jospin, le chef de l'Etat ne peut pas tout. En tout cas, il ne peut pas
s'opposer au plan social. Quand les discours butent
sur la réalité économique. Terrible aveu d'impuissance souligne le député UMP
Henri Guaino sur I-télé. Son collègue Bruno Le Maire
est moins sévère avec le couple Hollande-Ayrault sur ce dossier. Sur LCI, le
candidat à la présidence de l'UMP pointe, les erreurs du groupe PSA.

Certains à gauche sont en
revanche particulièrement désabusés, désappointés. La fermeture d'Aulnay
pourrait devenir le boulet du quinquennat. Et ils se souviennent des
mots, souvent violents, cet été, prononcés par Arnaud Montebourg notamment. La forfanterie a ses limites
explique le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé sur Radio Classique.

La cure de silence de
Nicolas Hulot est terminée. A deux jours de la
conférence environnementale, il fait son retour médiatique. Une longue interview dans
"Le Monde" daté d'aujourd'hui et une invitation à la radio ce
matin. L'ancien animateur télé
redoute que le rendez-vous écologique des 14 et 15 septembre ne soit une
nouvelle fois sacrifié à la crise économique et sociale. Nicolas Hulot, qui sera
probablement la personnalité la plus en vue de la conférence, appelle François
Hollande à faire rapidement la transition écologique comme il l'avait promis
pendant la campagne. Question de courage
politique affirme-t-il sur RTL.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.