Cet article date de plus de neuf ans.

Pas de baisse programmée du taux du livret A, pas de loi sur les exilés fiscaux

écouter
Revue de l'actualité politique ce matin, avec les suites de la polémique sur les exilés fiscaux, lancée par l'annonce de l'installation de Gérard Depardieu en Belgique pour échapper au fisc. Et Jean-Marc Ayrault qui précise les choses sur le livret A.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le député socialiste Yann Galut a proposé mardi de travailler sur loi qui retirerait la nationalité française aux exilés fiscaux. Il s'en est expliqué ce matin sur France Inter : "C'est une idée pour dire "ça suffit". On ne peut pas continuer comme ça, des Françaises et des Français qui eux, sont sur le terrain, eux sont victimes des licenciements, eux doivent payer leurs impôts, eux participent au redressement des comptes publics ".

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a lui-même expliqué sur France 2 qu'il n'y était pas favorable. Même s'il juge durement le geste de l'acteur : "Je trouve ça assez minable. C'est une grande star. Tout le monde l'aime, comme artiste. Moi je fais plutôt appel au coeur et à l'intelligence des gens. Je préfère lancer cet appel à l'effort solidaire plutôt que de chercher à mettre à nouveau sur le tapis une nouvelle loi ".

Jean-Marc Ayrault qui a aussi assuré que le gouvernement ne préparait pas une baisse du taux du livret A. Rien n'est fait explique-t-il. Si l'inflation a baissé en février prochain, alors le taux baissera mécaniquement, selon le calcul en vigueur, sans que le gouvernement n'intervienne. En revanche, il confirme un nouveau relèvement de 25% du plafond début 2013.

Aurélie Filippetti tance le patron de France Télévisions

Rémy Pflimlin veut faire des économies. Et pour cela, il a annoncé un réaménagement des programmes de deuxième partie de soirée sur France 3. Sur RTL ce matin, la ministre de la Culture a estimé que le compte n'y était pas pour la création, ni pour les missions du service public : "J'ai des interrogations sur la stratégie qui est faite par la direction de France Télévisions. C'est pourquoi j'ai demandé à voir très rapidement Rémy Pflimlin. Et je voudrais surtout qu'il y ait une réflexion stratégique qui soit lancée par la direction de France Télévisions, qui ne peut pas toujours se retrancher derrière les difficultés budgétaires que nous connaissons tous ".

L'UMP reste dans l'impasse

François Fillon et Jean-François Copé sont restés chacun dans leur tranchée hier. La cinquième rencontre entre les deux hommes a de nouveau échoué. L'ex-président UMP de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer a donc lancé une nouvelle idée : un référendum chez les parlementaires. Jean-François Copé répond par l'ironie sur Europe 1 : "Je dirai ce que je souhaite faire au début de janvier. Nous sommes encore dans le concours Lépine des bonnes idées. Tous les jours, il y a quelqu'un qui vient nous annoncer une nouvelle chose sans se demander si c'est respectueux des statuts, cohérent avec les votes, avec ce que veulent les militants ". Une idée fait en revanche son chemin chez les fillonistes et les non-alignés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.